La bourse ferme dans 5 h 3 min
  • CAC 40

    6 581,67
    +49,75 (+0,76 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 090,27
    +25,44 (+0,63 %)
     
  • Dow Jones

    35 058,52
    -85,79 (-0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1815
    -0,0011 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    1 799,90
    +0,10 (+0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    34 043,06
    +2 148,50 (+6,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    943,07
    +66,83 (+7,63 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,89
    +0,24 (+0,33 %)
     
  • DAX

    15 557,55
    +38,42 (+0,25 %)
     
  • FTSE 100

    7 014,73
    +18,65 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 660,58
    -180,14 (-1,21 %)
     
  • S&P 500

    4 401,46
    -20,84 (-0,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3871
    -0,0007 (-0,05 %)
     

Bitcoin : comment une centrale de minage a rendu un lac aussi chaud qu'un jacuzzi !

·1 min de lecture

Quand le Bitcoin transforme un lac en jacuzzi géant ! Si l’histoire peut prêter à sourire, elle pourrait se révéler dramatique pour l’écosystème du lac Seneca, situé dans l’État de New York. Selon une enquête du média américain NBC, le plus grand des Finger Lakes, un groupe de lacs glaciaires, a en effet vu sa température augmenter drastiquement ces derniers mois. Et les habitants désignent tous le même coupable : une centrale électrique au gaz qui pollue l’air et chauffe l’étendue d’eau de 173 km².

"Le lac est si chaud que vous avez l’impression d’être dans un bain à remous", détaille l’un des habitants de la région, dont la maison est située proche de l’usine détenue par la société Atlas Holding et exploitée par Greenidge Generation LLC. Depuis un an et demi, la puissance de la centrale a été augmentée pour une activité aujourd’hui très lucrative : le minage de Bitcoins. Elle doit en effet alimenter les 8.000 ordinateurs qui s’occupent de cette activité 24h/24 et 7/7 jours. Une activité frénétique qui oblige à refroidir constamment les machines, au risque de les voir surchauffer.

Pour cela, Greenidge Generation utilise directement l’eau du lac Seneca. Elle utilise l’eau froide pour refroidir les machines et rejette les eaux chaudes. Mais la quantité d’eau chaude rejetée est si importante que la technique a fini par réchauffer entièrement le lac, au point que les activités nautiques habituellement pratiquées sur l’étendue d’eau y sont quasiment impossibles et que l’inquiétude (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Boeing : le 737 MAX bientôt de retour dans le ciel chinois ?
Un nouveau service de compte bancaire destiné aux professionnels
Grève aux aéroports de Paris : pas de perturbations du trafic ce vendredi matin
Bourse de Paris : rebond à +0,90 % à l'ouverture
L'Oréal, une formidable machine à brevets au service de la "clean beauty"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles