La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1925
    -0,0054 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    40 905,18
    +824,15 (+2,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,51 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3827
    -0,0067 (-0,48 %)
     

Birmanie: des hackers ciblent la junte et des automobilistes bloquent les déploiements

·2 min de lecture

Des pirates informatiques ont attaqué jeudi des sites internet gouvernementaux en Birmanie, en réponse à la junte qui a imposé un blocus nocturne de l'internet et multiplie les arrestations.

Des pirates informatiques ont attaqué jeudi des sites internet gouvernementaux en Birmanie, en réponse à la junte qui a imposé un blocus nocturne de l'internet, tandis que les automobilistes ont formé des bouchons géants pour barrer la route aux déploiements militaires.

Un groupe appelé "Les Hackers de Birmanie" a ciblé plusieurs sites gouvernementaux, dont la Banque centrale, la page de propagande de l'armée birmane, la chaîne de télévision d'Etat MRTV, l'autorité portuaire et l'agence de sécurité sanitaire et alimentaire.

La veille, des dizaines de milliers de personnes avaient manifesté dans tout le pays, en opposition au coup d'Etat militaire qui a renversé le gouvernement civil d'Aung San Suu Kyi le 1er février, mettant fin à une fragile transition démocratique de 10 ans. Depuis, les militaires n'ont cessé de durcir le ton.

"Nous nous battons pour la justice en Birmanie", a déclaré le groupe de pirates informatiques sur sa page Facebook. "C'est comme une manifestation de masse devant les sites web du gouvernement."

Un journal proche de la junte a confirmé que des sites militaires avaient aussi subi des cyberattaques.

A Rangoun, des automobilistes ont bloqué jeudi, pour le deuxième jour, le trafic pour tenter d'empêcher les forces de sécurité de se déployer.

Des bus et des voitures étaient arrêtés autour d'un pont du quartier de Dagon Nord, selon des images retransmises en direct, tandis que des manifestants criaient: "N'allez pas au bureau. Rejoignez le mouvement de désobéissance civile".

"Nous avons rassemblé cinq taxis et l'un d'entre nous a fait semblant d'être en panne et a bloqué la rue. Les autres l'entouraient. Mais nous ne sommes pas restés longtemps", a raconté à l'AFP un chauffeur de taxi de 30 ans.

Plusieurs milliers de manifestants se sont encore rassemblés à Rangoun, faisant le signe à trois doigts de la rébellion contre la junte.

- Des centaines d'interpellations -

Dans la deuxième ville birmane, Mandalay (centre), la police et l'armée ont dispers[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi