La bourse ferme dans 7 h 19 min
  • CAC 40

    6 249,54
    +15,40 (+0,25 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 004,25
    +10,82 (+0,27 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1988
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 763,20
    -3,60 (-0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    51 512,11
    -1 697,29 (-3,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 373,46
    -7,49 (-0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,53
    +0,07 (+0,11 %)
     
  • DAX

    15 332,35
    +77,02 (+0,50 %)
     
  • FTSE 100

    7 009,08
    +25,58 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    29 004,77
    +211,63 (+0,73 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0030 (-0,22 %)
     

Birmanie : deux nouvelles inculpations pour Aung San Suu Kyi

Source AFP
·1 min de lecture
Aung San Suu Kyi est poursuivie pour avoir importé illégalement des talkies-walkies et violé des restrictions liées au coronavirus.
Aung San Suu Kyi est poursuivie pour avoir importé illégalement des talkies-walkies et violé des restrictions liées au coronavirus.

Aung San Suu Kyi, ex-dirigeante birmane, fait face lundi 1er mars à la justice. Elle est accusée par la junte d'avoir enfreint d'obscures règles commerciales et sanitaires. Ce procès débute au lendemain de la journée de répression la plus meurtrière depuis le coup d'État. Dimanche, selon les Nations unies, disposant « d'informations crédibles », au moins 18 personnes ont été tuées par les forces de sécurité qui ont ouvert le feu pour disperser des rassemblements prodémocratie dans plusieurs villes du pays. L'Agence France-Presse a pu confirmer à ce stade de source indépendante au moins huit morts, mais certains rapports mettent en avant un bilan encore plus lourd que celui annoncé par l'ONU.

Dès le début de l'audience, une mauvaise nouvelle est tombée. Aung San Suu Kyi a été inculpée pour deux nouvelles infractions, a-t-on appris auprès de son équipe d'avocats. Elle est désormais poursuivie pour avoir violé une loi sur les télécommunications et pour « incitation aux troubles publics », a détaillé l'avocat Nay Tu.

Malgré la peur des représailles, des habitants de Dawei, dans le sud de la Birmanie, sont descendus lundi matin dans les rues pour déposer des fleurs rouges et allumer des bougies devant les portraits des victimes. Trois manifestants sont décédés dans la ville côtière après avoir été ciblés par « des tirs à balles réelles », selon un secouriste. À Rangoun, la capitale économique, un contestataire qui tentait de s'abriter derrière des poubelles et au [...] Lire la suite