La bourse ferme dans 3 h 55 min
  • CAC 40

    6 206,45
    +41,34 (+0,67 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 970,43
    +29,97 (+0,76 %)
     
  • Dow Jones

    33 821,30
    -256,33 (-0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,2009
    -0,0032 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 782,90
    +4,50 (+0,25 %)
     
  • BTC-EUR

    45 552,36
    -1 276,88 (-2,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 243,84
    +9,42 (+0,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,78
    -0,89 (-1,42 %)
     
  • DAX

    15 164,48
    +34,97 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    6 890,45
    +30,58 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    13 786,27
    -128,50 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 134,94
    -28,32 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3927
    -0,0010 (-0,07 %)
     

Comment la biotech française Cellectis veut révolutionner l'industrie pharmaceutique

·2 min de lecture

André Choulika, cofondateur de cette biotech avec David Sourdive en 1999, mise gros sur l'édition de génome. Aujourd'hui, l'entreprise est valorisée 900 millions de dollars. Il est l'invité du Club entrepreneurs Challenges - Grant Thornton.

Challenges - Quelles sont les grandes innovations de Cellectis?

André Choulika - L'édition de génome qui s'appuie sur les ciseaux génétiques est la première innovation de Cellectis. Et nous sommes les premiers à avoir créé une société qui a mis cette édition au service de l'industrie pour une application thérapeutique. Mais les CAR-T allogéniques sont notre plus grande innovation: nous avons cassé un paradigme scientifique en utilisant les cellules du système immunitaire de donneurs sains pour qu'elles s'attaquent aux cellules cancéreuses.

Concrètement, qu'apportent-elles?

Nous avons tous des variations dans notre ADN. Certaines provoquent des maladies, que nous voyons comme des fautes d'orthographe. L'édition de génome vient réparer cette faute dans un gène. Or, cette approche thérapeutique est extrêmement difficile à mettre en application.

Combien d'essais sont menés par Cellectis?

Nous avons sept essais cliniques en partenariat et en propre pour le traitement de différents cancers du sang. Nous sommes dans une année de transformation. Nous attendons de nombreux résultats cliniques sur l'ensemble des produits que nous développons.

Comment vous financez-vous?

Par de l'investissement en capital. Sachant qu'aucun de nos produits thérapeutiques n'a encore été commercialisé. En attendant, cela peut coûter des milliards d'euros. Jusqu'au jour où nos premiers produits vont émerger, sur lesquels Cellectis pourra générer jusqu'à 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires et ainsi s'autofinancer. Mais il faut compter entre trois et cinq ans avant qu'un produit n'entre sur le marché. Nous en sommes à la phase de confirmation, avant d'accéder à l'étape cruciale d'essai d'enregistrement.

Les investisseurs sont-ils nombreux à avoir misé sur Cellectis?

Depuis notre création, nous avons eu une centaine d'investisseurs, dont 60% d'américains, 30% d'européens et seulement 4% de français. Nous avons réalisé six levées de fonds, pour un total de 500 millions de dollars, dont une sur [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi