La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 548,53
    +318,19 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 632,84
    +50,42 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    29 331,37
    +518,77 (+1,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,2070
    +0,0061 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    28 637,46
    +219,46 (+0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    46 590,46
    -931,38 (-1,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 462,62
    -8,80 (-0,60 %)
     
  • S&P 500

    4 201,62
    +34,03 (+0,82 %)
     

BioNTech va demander l'autorisation d'administrer le vaccin contre le Covid-19 aux 12-15 ans en Europe

·1 min de lecture

Le laboratoire allemand BioNTech est sur le point de déposer dans l'Union européenne une demande d'autorisation pour l'utilisation de son vaccin contre le Covid-19 chez les enfants de 12 à 15 ans, rendant possible une homologation dès juin. "En Europe, nous en sommes aux dernières étapes avant de soumettre" les données des essais cliniques à l'Agence européenne des médicaments (EMA) et la validation devrait prendre entre quatre et six semaines, a indiqué le co-fondateur et directeur de l'entreprise, Ugur Sahin, au magazine allemand Spiegel.

Ce vaccin est pour le moment autorisé seulement pour les personnes âgées de 16 ans au moins. Aux États-Unis, BioNTech et son partenaire Pfizer ont déposé début avril déjà une demande d'extension de l'autorisation en urgence du vaccin aux adolescents âgés de 12 à 15 ans.

À lire aussi — Pfizer a démarré les essais pour tester son vaccin chez les jeunes enfants

Les demandes d'autorisation se basent sur les données des essais cliniques de phase 3 sur cette tranche d'âge publiés fin mars, "qui ont démontré une efficacité de 100%" pour prévenir la maladie, selon les laboratoires. Le vaccin a également été "bien toléré et les effets secondaires étaient généralement cohérents avec ceux observés" chez les personnes âgées de 16 à 25 ans, ont ajouté Pfizer et BioNTech.

Pour les enfants de 5 à 12 ans, Ugur Sahin continue de tabler sur des résultats de l'étude clinique en juillet et reste "en bonne voie" pour une autorisation d'ici la rentrée de septembre. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

On en sait plus sur les effets secondaires des vaccins Pfizer et AstraZeneca, plus légers qu'attendu
Le bénéfice d'Amazon net a triplé au premier trimestre, poussé par la pandémie
L'armée américaine veut placer des panneaux solaires dans l'espace pour alimenter ses bases en énergie
3 analystes expliquent pourquoi l'ether va dépasser le bitcoin comme première cryptomonnaie
Voici pourquoi les vaccins contre le Covid-19 fonctionnent même si vous n'avez pas d'effets secondaires