La bourse ferme dans 6 h 5 min
  • CAC 40

    5 789,60
    +86,38 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 687,22
    +50,78 (+1,40 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2044
    -0,0044 (-0,36 %)
     
  • Gold future

    1 744,40
    +15,60 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    39 295,49
    +1 343,03 (+3,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    950,22
    +17,08 (+1,83 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,38
    +0,88 (+1,43 %)
     
  • DAX

    13 932,14
    +145,85 (+1,06 %)
     
  • FTSE 100

    6 594,15
    +110,72 (+1,71 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • GBP/USD

    1,3950
    +0,0028 (+0,20 %)
     

Biodiversité : quel est l'impact du mur de Trump sur l'écologie ?

·1 min de lecture

Joe Biden ne poursuivra pas la construction du mur entre les États-Unis et le Mexique qui était censé bloquer le passage des migrants. Selon Fanny Agistini, le mal est déjà fait pour la biodiversité. 

Donald Trump qui en fut le chef de chantier, se foutait aussi de la biodiversité Sur plus de 3.000 kilomètres de frontière, ce sont déjà 700 kilomètres de ciment et de métal qui se dressent aujourd’hui en travers d’une faune sauvage qui a payé le prix fort d’une politique nationaliste insensée. De nombreuses espèces ont en effet  subit une fragmentation de leur habitat et ne peuvent plus subvenir correctement à leur besoin. Leur route migratoire est barré par ce mur. Pour beaucoup de ces espèces, traverser la ligne frontalière est une questions de survie pour s’alimenter ou se reproduire. C’est le cas du jaguar, du Lynx ou encore du loup gris mexicain. Ce sont plus de 90 espèces qui sont menacées et qui sont des victimes collatérales du mur de Trump.

La construction de ce mur a déjà généré énormément de pollution. 

On en n’a pas suffisamment parlé dans la presse, mais ce mur est une catastrophe écologique majeure dans le sens où les grands travaux ont nécessité le drainage des eaux souterraines, soutirant des millions de litres pour fabriquer du ciment utilisé pour réaliser les fondations du mur. Cette eau qui était pourtant très précieuse dans une région du monde connue pour sa semi-aridité et qui n’est aujourd’hui n’est plus à disposition ni des habitants, ni des animaux. Et c...


Lire la suite sur Europe1