Marchés français ouverture 42 min
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    23 494,34
    -22,25 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1836
    -0,0032 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    11 055,91
    +18,45 (+0,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    262,80
    +1,35 (+0,52 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     

BIOCORP : Résultats semestriels au 30 juin 2020

·8 min de lecture
  • Chiffre d’affaires à 3,8 M €

  • Résultat net semestriel négatif à 0,78 M €

  • Partenariat marketing avec l’américain Amalgam Rx pour l’intégration du dispositif Mallya au sein de l’application iSage Rx.

  • Partenariat avec les laboratoires Thea pour le développement de solutions digitales dans le domaine de l’ophtalmologie

  • Accord avec Roche Diabetes Care France pour la commercialisation de Mallya

  • Post-période, réception d’un milestone de 2 M€ de SANOFI

Regulatory News:

BIOCORP (Paris:ALCOR) (FR0012788065 – ALCOR / Éligible PEA PME), société française spécialisée dans la conception, le développement et la fabrication de dispositifs médicaux innovants, présente aujourd’hui ses résultats financiers semestriels au 30 juin 2020(1).

Éric Dessertenne, Directeur Général de BIOCORP, déclare : "La période du premier semestre 2020 a revêtu un caractère exceptionnel à plusieurs titres. La crise liée au coronavirus a fait craindre à la Société un risque de ralentissement ou de suspension provisoire du développement et de la fabrication de ses produits. Cette crainte a été pour le moment levée grâce à la mobilisation de l’ensemble de nos équipes. A date, la mise en place des mesures restrictives afin de contrôler l’épidémie n’a eu, au final, qu’un impact limité sur l’activité de BIOCORP. Quant à nos différents projets de développements contractualisés ou en cours de négociation, ils n’ont pas été remis en cause mais ont pris quelques mois de retard comme en atteste le nouveau versement reçu de SANOFI dans le cadre de notre accord autour de Mallya, initialement attendu au premier semestre mais, au final, constaté fin août. Au cours de ce semestre si singulier, nous avons toutefois matière à satisfaction : en tant que société innovante dans le domaine de la santé connectée, BIOCORP a sur la période renforcé sa propriété intellectuelle avec le dépôt de cinq nouvelles familles de brevets et obtenu la délivrance de trois brevets aux États-Unis, au Brésil, en Russie, au Japon. Ces nouveaux brevets sont essentiels car ils concrétisent l’élargissement à venir de notre gamme de produits connectés soutenus par nos équipes de R&D. A titre d’exemple, Mallya, véritable vitrine de notre expertise, a d’ores et déjà entamé une phase de life cycle management afin de faire évoluer sa plateforme technologique. De même, BIOCORP a initié des projets de recherche dans le domaine des seringues pré-remplies avec le nouveau produit Injay. Sur le plan industriel, BIOCORP a signé au cours des six premiers mois de l’année plusieurs partenariats particulièrement structurants : avec l’américain AMALAGAM RX dans le domaine de la digitalisation du diabète, avec le français THEA pour le développement de solutions digitales innovantes en ophtalmologie et bien entendu avec Roche Diabètes Care France pour la distribution de Mallya en officines. Toutes ces réalisations contractuelles impacteront positivement notre chiffre d’affaires tout au long de l’année prochaine avec le lancement commercial de Mallya sur plusieurs territoires. De fait, la baisse de nos performances semestrielles 2020 par rapport à 2019 est à considérer comme transitoire. Avec l’ensemble des équipes, le management de BIOCORP est totalement concentré sur la croissance. Au-delà des programmes propriétaires que vous connaissez déjà, nous travaillons sur d’autres projets, notamment dans le domaine de l’hormone de croissance qui pourraient donner lieu à des contrats de développement dans les prochains mois. De quoi renforcer notre visibilité auprès des industriels pharmaceutiques en leur apportant sur l’étagère des solutions digitales performantes, en mesure d’améliorer la qualité de vie des patients et de créer davantage de valeur pour l’ensemble de nos actionnaires. "

(1) Le Conseil d’administration de BIOCORP, réuni le 22 septembre 2020, a arrêté les comptes du premier semestre 2020.

Faits marquants du premier semestre 2020 :

  • Renforcement du partenariat avec SANOFI autour de Mallya : versement d’un nouvel upfront de 2,5 M€ assorti de 12 M€ supplémentaires échelonnés sur la période de collaboration.

  • Signature d’un partenariat marketing sur Mallya avec l’américain iSage RX dans le domaine de la digitalisation du diabète.

  • Signature d’un partenariat avec les Laboratoires Théa pour le développement de dispositifs médicaux connectés innovants dans le domaine de l’ophtalmologie.

  • Signature d’un contrat de distribution sur la technologie Mallya avec Roche Diabetes Care France

Résultats semestriels au 30 juin 2020

  • Le chiffre d’affairesdu premier semestre 2020 s’élève à 3.809 K€ contre 5.248 K€ un an auparavant. Ce repli s’explique en large partie par la réception décalée d’un milestone de SANOFI (voir éléments post-période).

  • Les charges d’exploitation de ce semestre sont en augmentation de 15,5% sur un an pour s’élever à 4.752 K€ (vs 4.115 K€ au S1-2019) en raison notamment de la hausse des postes "salaires et charges". Au 30 juin 2020, la Société compte en effet 57 collaborateurs contre 48 un an auparavant.

  • Compte-tenu de ces éléments, le résultat d’exploitation du premier semestre ressort négatif à -961 K€ contre un résultat positif de 1.199 K€ sur les six premiers mois de 2019.

  • Le résultat financieraffiche une perte à -79 K€ contre -60 K€ un an auparavant, résultant principalement des intérêts des emprunts obligataires.

  • Le résultat exceptionnelest positif à 181 K€ au premier semestre, contre 6 K€ au premier semestre 2019.

  • Au niveau fiscal, BIOCORP estime avoir acquis un Crédit Impôt Recherche (CIR) de 80,7 K€ au 30 juin 2020. Le CIR et CII avaient été estimés à 166,2 K€ au 30 juin 2019. Au 30 juin 2019, une créance d’un montant de 74 K€ liée à l’impôt sur les Sociétés a été comptabilisée.

  • Compte-tenu des éléments ci-dessus, au 30 juin 2020 le résultat net ressort négatif à -778 K€ contre un bénéfice net de 1 238 K€ au premier semestre 2019.

  • A la fin de la période, BIOCORP affiche une trésorerie disponible de 1.554 K€ et un niveau de capitaux propres de -747 K€.

en K€

Au 30 juin 2020

Au 30 juin 2019

Chiffre d’Affaires

3 809

5 248

Autres produits d’exploitation

-19

66

Total des produits d’exploitation

3 791

5 314

Résultat d’exploitation

-961

1 199

Résultat financier

-79

-60

Résultat exceptionnel

181

6

CIR et CII

-81

-92

Résultat Net

-778

1 238

BIOCORP a mis à disposition du public et a déposé auprès de l’AMF son rapport financier semestriel pour la période de 6 mois close le 30 juin 2020. Ce document est disponible sur le site internet www.biocorp.fr, rubrique "investisseurs".

Objectifs et perspectives du second semestre 2020 :

Au cours du second semestre 2020, BIOCORP compte poursuivre son développement dans ses différents axes stratégiques :

  • Dispositifs connectés : BIOCORP souhaite poursuivre et intensifier le développement de sa gamme de dispositifs connectés dans le domaine de l’injectable tout en l’étendant à de nouvelles applications. En parallèle, la Société prépare activement le lancement commercial de Mallya et se penche d’ores et déjà sur le développement de nouvelles générations de ce dispositif.

  • Industrialisation des produits, objets des contrats signés : la Société entend continuer ses partenariats concernant le développement et l’industrialisation de ses produits. Les dispositifs connectés donneront lieu à une nouvelle phase d’industrialisation, dans un premier temps sur le site historique d’Issoire, tout en considérant des capacités d’extension sur le court terme.

  • Croissance de l’activité traditionnelle : BIOCORP va poursuivre la structuration de son offre avec un positionnement opportuniste pour des petites à moyennes séries sur un ensemble de produits de conditionnement en plastique (canules, flacons, bouchons, pipettes...).

  • Développements spécifiques : BIOCORP est sollicité pour son expertise de développement et d’industrialisation, que ce soit pour une adaptation de ses produits propriétaires à un usage particulier comme pour un projet spécifique demandé par le client, s’appuyant sur le savoir- faire de la Société. Ces développements spécifiques, comptabilisés en prestations de service, constituent toujours un levier important pour la génération de nouveaux programmes de développement et d’industrialisation.

À PROPOS DE BIOCORP
Reconnue pour son savoir-faire en développement et fabrication de dispositifs médicaux et systèmes de délivrance, BIOCORP a aujourd’hui acquis une place de leader sur le marché des dispositifs médicaux connectés grâce à Mallya. Ce capteur intelligent destiné aux stylos injecteurs d’insuline permet un suivi fiable des doses injectées et offre ainsi une meilleure observance du traitement des personnes diabétiques. Disponible à la vente dès 2020, Mallya est le fer de lance du portefeuille produits de BIOCORP constitué de nombreuses solutions connectées innovantes. La société compte 57 collaborateurs.
BIOCORP est cotée sur Euronext Growth Paris depuis juillet 2015 (FR0012788065 – ALCOR).
Plus d’infos sur www.biocorpsys.com.
Suivez-nous sur Twitter @BIOCORPSystems

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20200923005402/fr/

Contacts

CONTACTS BIOCORP
Jacques Gardette
Président du Conseil d’administration
investisseurs@biocorp.fr

Éric Dessertenne
Directeur Général

Sylvaine Dessard
Directrice Marketing & Communication
rp@biocorp.fr
+ 33 (0)6 88 69 72 85

CONTACTS ULYSSE COMMUNICATION
Bruno ARABIAN
barabian@ulysse-communication.com
+33 (0)6 87 88 46 26

Nicolas DANIELS
ndaniels@ulysse-communication.com
+33 (0)6 63 66 59 22