Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 851,90
    -151,69 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    16 787,26
    +101,29 (+0,61 %)
     
  • Nikkei 225

    39 069,68
    +282,30 (+0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,0868
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    19 636,22
    +82,61 (+0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 974,60
    +1 614,19 (+2,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 393,25
    +38,83 (+2,87 %)
     
  • S&P 500

    5 311,08
    +7,81 (+0,15 %)
     

Biocarburants : cette entreprise de transport a économisé jusqu'à 600 tonnes de CO2... en neuf mois

Chokniti Khongchum de Pixabay

«Nous, on ne le ressent pas sur la conduite, il n'y a vraiment pas de différence avec le gazole», s’enthousiasme Jason Lescène auprès de franceinfo. Ce routier de profession est fier d’être au volant d’un semi-remorque qui roule désormais entièrement au colza, un biocarburant 100% végétal. Et «il n'y a pas d'odeur», poursuit-il, ravi. Un bon point supplémentaire qui s’ajoute à celui de la préservation de l’environnement, et aussi, plus pragmatique, à celui de l’obtention de la précieuse vignette Crit'Air 1, essentielle pour accéder aux villes soumises à des restrictions.

Basée à Pamiers, l'entreprise de transport Setak a fait sa transition écologique en remplaçant progressivement ses camions par des véhicules roulant au colza français. Les livraisons de biocarburant sont directement effectuées au siège de la société. Les 15 000 litres de colza étant vendus au même prix que le gazole, Setak transitionne avec entrain vers cette solution écolo. Aujourd’hui, 18 de ses 40 véhicules roulent au B100 depuis deux ans, et cette tendance s'étend dans le milieu du transport.

Interrogée par nos confrères, Chantal Kirmann, cheffe d'entreprise, se félicite du bilan positif de cette prise de décision pour sa société. «Pour les 9 premiers mois de l'année 2023, on est presque à 600 tonnes d'économie de CO2, calcule-t-elle. On peut dire maintenant à nos clients qu'on met à leur disposition des véhicules propres. Certains d'ailleurs comme Decathlon ou Leroy Merlin ne demandent que des véhicules qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Permis de conduire à vie : un ascenseur émotionnel pour les seniors
Véhicules électriques : 200 millions d'euros en plus pour accélérer le déploiement des bornes de recharge
Permis de conduire : quel est le prix de ce sésame dans votre département ?
Radars automatiques : ces mal-aimés fêtent 20 ans de flashs
Etats-Unis : Ford et le syndicat automobile UAW tombent sur un accord après plus de 40 jours de grève