La bourse est fermée

Le bioéthanol passe enfin la première avec un kit de conversion homologué

Christian Goutorbe
Le carburant E85 coûte environ 65 centimes à la pompe, contre 1,55 € pour l’essence E98

Le premier kit de conversion pour un véhicule à essence a été homologué. La PME héraultaise Biomotors a déjà équipé 25000 véhicules.


La communauté des fans de carburant bioéthanol a fêté comme il se doit le week-end dernier l’homologation du premier kit de conversion pour véhicules à injection directe (normes Euro 5 et Euro 6). Il s’agit de faire rouler un véhicule à essence avec du bioéthanol issu de la distillation de la betterave. Ledit carburant E85 se paie autour de 65 centimes à la pompe contre 1,55 € pour l’essence E98.

L’ambitieuse compagnie Biomotors de Vendargues près de Montpellier (Hérault) est la première à obtenir le précieux document qui va permettre à ses clients de bénéficier d’une garantie après l’implantation du petit boîtier gros comme un paquet de cigarettes.

Made in France

« Avec l’enchérissement du carburant et l’homologation, nous assistons à un véritable rush des automobilistes. En 2017, nous livrions 20 kits par mois. Aujourd’hui, nous en sommes à 40 kits par jour. Et le mouvement devrait encore s’amplifier. En déposant notamment un brevet de régulation sur les moteurs à injection directe, nous avons pris une belle avance technologique », explique Alexis Landrieu, PDG fondateur de Biomotors qui fabrique des kits depuis plus de dix ans et qui a équipé 25 000 véhicules.


LIRE AUSSI > Le boîtier magique pour rouler moins cher avec du superéthanol E85 enfin reconnu

Cette homologation officielle rendue possible par la mesure gouvernementale prise le 15 décembre arrive à point nommé pour valider la stratégie de cette petite société qui prévoit de passer de 5 salariés (décembre 2017) à une vingtaine de personnes en fin d’année. Les boîtiers sont conçus et fabriqués en France, dans un atelier de sous-traitance de Montpellier.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

La réforme des retraites sera votée en 2019
SNCF : les frères ennemis CGT et SUD se déchirent
Vaires-sur-Marne : un surcoût de 15 M€ pour le site olympique
SNCF : l'intersyndicale appelle les cheminots à poursuivre la grève
Optique, dentaire, audio : à quoi aurez-vous droit pour le reste à charge zéro