Publicité
La bourse ferme dans 2 h 15 min
  • CAC 40

    7 619,87
    +48,30 (+0,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 906,77
    +26,35 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,0737
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    2 330,60
    +1,60 (+0,07 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 613,50
    -565,25 (-0,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 353,46
    -35,94 (-2,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    +0,01 (+0,01 %)
     
  • DAX

    18 115,63
    +47,42 (+0,26 %)
     
  • FTSE 100

    8 184,32
    +42,17 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,2699
    -0,0005 (-0,04 %)
     

Bing ChatGPT peut répondre avec une voix, mais ça marche mal

Lancée sans doute trop rapidement le 7 février, la version de Bing dopée à ChatGPT n’était pas compatible avec les smartphones. Microsoft vient de corriger le problème, mais le moment choisi pour ce lancement n’est pas idéal.

Dans un billet de blog paru le 22 février, Microsoft annonce le déploiement du nouveau Bing sur mobile, avec un mode vocal, après l’avoir limité au navigateur Edge sur PC et Mac dans un premier temps. Un changement bienvenu alors que la plupart des recherches sur le web se font depuis un smartphone (64 %, selon Microsoft), mais un timing assez étrange au vu des nombreuses polémiques autour de Bing ChatGPT. En effet, depuis le 17 février, l’agent conversationnel est complètement bridé et refuse de répondre à la plupart des questions. Pas terrible pour marquer les esprits sur l’efficacité de l’outil.

Pour aller plus loin

ChatGPT // Source : Numerama
ChatGPT // Source : Numerama


Microsoft intègre ChatGPT partout et pourrait bouleverser le web

Bing peut-il remplacer Siri et Google Assistant ?

Avec ce déploiement, Microsoft a sans doute en tête le souhait de calmer les critiques, qui déplorent les mensonges du nouveau Bing, trop souvent agressif et moqueur. L’entreprise profite de son communiqué de presse pour annoncer qu’un million de personnes ont accès au nouveau Bing dans plus de 169 pays, tout en insistant sur le degré de satisfaction —

[Lire la suite]