Billets d'avion : trois compagnies aériennes soupçonnées de faire monter les prix dans les Antilles

PIXABAY

L'agence de développement touristique Atout France l'assure : déjà chers, les prix des billets d’avion vers les DOM-TOM vont encore augmenter. La faute à une forte demande. En début d'année, les demandes de billets pour partir en Martinique, Guyane, Guadeloupe, Nouvelle-Calédonie, Polynésie ou à Saint-Martin ont augmenté de 26 %. La faute aux compagnies ? Oui, selon l'Autorité de la concurrence, comme le relaie Air Journal, qui pointe du doigt la responsabilité de trois d'entre elles, sans les nommer. Des "griefs" ont d'ailleurs été notifiés à ces trois entreprises le 21 mars.

Cela concerne des liaisons au départ ou à l'arrivée de la Guadeloupe, la Martinique et l'île Saint-Martin. Selon le rapporteur général de l'Autorité de la concurrence, les compagnies se seraient "entendues sur une hausse de tarifs, une baisse d’offre et sa répartition, ainsi que [la mise] en place d’un pacte de non-agression permettant de pérenniser les acquis de l’entente. Il est également reproché à une troisième entreprise d’avoir pris part à cette entente en qualité d’intermédiaire". La culpabilité des compagnies incriminées est loin d'être affirmée, mais cela ouvre "une procédure contradictoire et permet l'exercice des droits de la défense".

Une instruction va donc être menée "dans le respect des droits de la défense des parties concernées" pour déterminer si les griefs sont fondés ou non. L'Autorité de la concurrence ne fera d'ailleurs aucun commentaire "sur l'identité des acteurs concernés", précise-t-elle. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le pétrole décroche, craintes de récession, les banques inquiètent
Deutsche Bank plonge en Bourse, Société générale et BNP Paribas emportées dans son sillage
PSG : l’ex-assistant de Nasser Al-Khelaïfi porte plainte pour harcèlement moral et travail dissimulé
Croissance : la résistance de l’économie française à l’inflation et la hausse des taux “est remarquable”, les services dynamiques
CAC 40 : la Bourse de Paris lestée par les doutes sur les banques