La bourse ferme dans 25 min
  • CAC 40

    6 289,20
    +55,06 (+0,88 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 030,80
    +37,37 (+0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 163,90
    +127,91 (+0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,1982
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 778,90
    +12,10 (+0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    51 333,56
    -1 697,29 (-3,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 374,86
    -16,85 (-1,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,05
    -0,41 (-0,65 %)
     
  • DAX

    15 444,87
    +189,54 (+1,24 %)
     
  • FTSE 100

    7 013,71
    +30,21 (+0,43 %)
     
  • Nasdaq

    14 018,23
    -20,54 (-0,15 %)
     
  • S&P 500

    4 178,87
    +8,45 (+0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3823
    +0,0039 (+0,28 %)
     

Bientôt un filtre anti-pornographie sur les smartphones dans l'Utah ?

·1 min de lecture

Les fabricants de téléphones doivent-ils limiter l'accès aux contenus pornographiques sur leurs appareils ? C'est en tout cas ce que souhaite le gouverneur de l'Utah, qui a adopté mardi un projet de loi imposant un filtre anti-pornographie à tous les smartphones et tablettes activés dans cet État américain, où l'Église mormone rassemble deux tiers des habitants. Le texte, que le gouverneur républicain Spencer Cox a annoncé mercredi avoir signé la veille, prévoit des pénalités frappant les fabricants qui ne respecteraient pas la règle, allant de 10 à 500 dollars (de 8 à 423 euros environ) par infraction relevée.

La mesure défendue par des élus conservateurs ne prendra toutefois effet que si au moins cinq autres États américains promulguent une loi similaire, ce qui semble improbable à court terme. En pratique, la nouvelle loi, censée protéger la jeunesse, imposerait aux fabricants de smartphones et tablettes vendus dans l'Utah d'installer un filtre bloquant les contenus pornographiques, à rebours du traditionnel contrôle parental proposé par Apple ou Google, qui est lui désactivé par défaut.

À lire aussi — Pourquoi de nombreux sites porno pourraient bientôt être inaccessibles en France

Les personnes souhaitant avoir accès à ces contenus jugés potentiellement nocifs seraient dans l'obligation de demander un code pour débloquer le filtre automatique.

Des défenseurs des libertés, au premier rang desquels l'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), se sont émus de ces restrictions (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Elon Musk sommé de retirer un tweet qui menaçait des employés de Tesla
Un article du New York Times a été vendu sous forme de jeton NFT pour plus de 500 000 $
Pfizer a démarré les essais pour tester son vaccin chez les jeunes enfants
Cette photo montre des champs magnétiques tourbillonnant autour d'un trou noir
Les 10 pays les plus touchés par les cyberattaques en 2020 selon le FBI