La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,92 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1636
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    -3,20 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    52 495,72
    -303,35 (-0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,70 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +0,22 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,38 (+0,45 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,25 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,43 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3758
    -0,0037 (-0,27 %)
     

Comment bien gérer le patrimoine transmis à un enfant mineur?

·2 min de lecture

CONSEILS - Pour éviter qu’un patrimoine transmis à un enfant mineur soit dilapidé, il est possible d’anticiper. Focus sur les démarches pour protéger un capital ou des biens.

Qu’il soit transmis de son vivant ou après sa mort, le donné à un enfant mineur est obligatoirement géré, ou "administré", par son représentant légal. Il s’agit en général de ses deux parents, ou d’un seul si l’autre est décédé. Cependant, il est aussi possible d’avoir recours à un tiers, soit parce que l’on ne fait pas confiance au parent survivant, soit parce que ce dernier ne veut pas gérer les biens de l’enfant, soit pour anticiper le décès des deux parents.

Désigner un représentant légal pour gérer le patrimoine après son décès

Pour éviter que la justice n'ait à désigner une personne à la mort des parents, ces derniers peuvent désigner de leur vivant un tuteur, dans un testament ou une déclaration devant notaire. Ce tuteur aura le devoir de gérer le patrimoine de l’enfant mineur, mais ne pourra vendre un bien transmis sans passer par le juge des tutelles. Dans le cas d’un bien immobilier légué par exemple, l’enfant devra en principe le conserver jusqu’à sa majorité, moment où il sera libéré de sa tutelle.

Autre type de représentant légal pouvant être choisi, le tiers administrateur a en revanche l’autorisation de vendre un bien appartenant à l’enfant, mais la façon dont il doit administrer le patrimoine transmis est très précisément cadrée dans le testament qui le désigne (obligation de placer les loyers reçus, interdiction de vendre tel ou tel bien…). Ainsi, le tiers administrateur est souvent choisi par un parent divorcé ou séparé craignant que l’héritage légué à son enfant ne soit pas géré convenablement par le parent survivant.

Enfin, un mandataire à effet posthume peut être désigné chez un notaire par toute personne ayant un héritier vulnérable, ce qui est le cas d'un enfant mineur. Contrairement au tuteur et au tiers administrateur, ce mandataire n’est pas nommé jusqu’à la majorité de l’enfant, mais pour une période de cinq ans, prolongeable.

Comment bien gérer le patrimoine transmis de son vivant?

Afin de , parents, grands-parents ou autres peuvent tran[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles