Publicité
Marchés français ouverture 5 h 45 min
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 976,83
    +100,12 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0817
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    17 937,84
    0,00 (0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 147,71
    +1 037,05 (+1,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 450,87
    +55,83 (+4,00 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     

Bien-être : tous en selle !

iStock

Activité sans à-coups, le vélo est bénéfique pour tous, et particulièrement adapté aux plus âgés et à ceux dont les articulations sont fragiles. On parle ainsi de « sport porté », car il soulage la colonne vertébrale et les articulations, un peu comme lorsque l’on est dans l’eau. Ce sport est également excellent pour le cœur : non seulement il renforce tout le système cardiovasculaire, mais il prévient les facteurs de risque, comme l’hypertension artérielle ou le diabète. De plus, il sollicite l’ensemble du corps et des muscles : le dos, les abdominaux, les pectoraux, les bras, les mollets, les cuisses et les fessiers (notamment lorsque l’on pédale « en danseuse »). Enfin, il favorise la perte de poids et développe adresse et équilibre.

Quel modèle choisir ?

Vélo de ville, de route et VTT sont bien connus, et nous sommes de plus en plus nombreux à les utiliser au quotidien. Pour les personnes plus âgées ou fragiles, un modèle électrique assiste le corps dans le mouvement. À la maison, le vélo elliptique est aussi intéressant pour faire travailler les bras, les épaules et les abdominaux.

Prévenir les blessures

Le premier danger du vélo, c’est la chute. D’où l’importance de s’équiper d’un casque, qui protégera, en cas d’accident, d’un traumatisme crânien. Il est également primordial de bien régler, en fonction de sa taille, la hauteur de la selle et du guidon. En cas de mauvaise posture, des douleurs lombaires ou cervicales et des tendinites peuvent survenir rapidement. Et, si vos chaussures sont trop serrées ou trop grandes, des frottements peuvent générer des brûlures. Attention, si vous souhaitez reprendre le vélo après une longue période d’inactivité, prenez conseil auprès de votre médecin, qui vous proposera un test d’effort, surtout si vous êtes fumeur, en surpoids, ou que vous avez plus de 50 ans. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la Fédération française des usagers de la bicyclette.

PUBLICITÉ

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi