La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 908,17
    -69,91 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    11 480,10
    -141,61 (-1,22 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0870
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • BTC-EUR

    21 344,79
    -479,14 (-2,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,72
    -13,15 (-2,45 %)
     
  • S&P 500

    4 044,47
    -26,09 (-0,64 %)
     

Biden-Trump : vers un hypothétique match retour en 2024

Mike Segar

Ce n'est pas encore officiel, mais c'est déjà décidé: Joe Biden sera candidat à sa réélection en 2024. Il devrait l'annoncer fin février ou début mars. Lui comme Trump rêvent d'un nouveau duel, mais bien des éléments peuvent faire dérailler leurs plans.

La politique américaine est pavée de paradoxes. Le dernier exemple en date ? L’affaire des documents confidentiels retrouvés au think tank et à la résidence de Joe Biden. D’un côté, c’est une mauvaise nouvelle pour Joe Biden : elle plombe sa popularité et risque de permettre à Donald Trump d’échapper à une inculpation pour avoir, lui aussi, emporté des documents sensibles. Mais vu sous un autre angle, c’est une excellente nouvelle: la perspective de voir Trump remis en selle, et en position crédible de gagner la primaire républicaine, justifie plus que jamais que le démocrate soit candidat à sa réélection !

Une quasi-certitude : Biden a décidé de rempiler. En septembre dernier, il avait déjà confié à CBS News qu'il souhaitait se représenter et qu'il mûrissait sa décision avec sa famille et ses proches. En décembre, lors du dîner d’État avec Emmanuel et Brigitte Macron, les deux couples avaient trinqué de manière ludique à la prochaine campagne de réélection de l’Américain. Cette fois, c’est du sérieux : selon CNN, Biden devrait officiellement annoncer sa candidature fin février ou début mars. Une source proche du président a confirmé l’info à CBS News.

Pourquoi si tôt ? Parce que le moment semble – ou du moins semblait, jusqu’à l’affaire des documents – parfait. Biden surfe sur le bon résultat des élections de mi-mandat, qui ont vu les démocrates conserver le Sénat et n’être battus que d’une courte tête à la Chambre des Représentants. Il a fait passer plusieurs lois massives au cours des deux premières années, dont il commence à récolter les fruits : on le voit régulièrement inaugurer des rénovations de ponts et autres chantiers d’infrastructure rendus possibles par l'"Infrastructure Investment and Jobs Act" de novembre 2021, et son administration multiplie les annonces liées à l'"Inflation Reduction Act" voté en août 2022, destiné, notamment, à combattre le réchauffement climatique et faire baisser le prix des médicaments.

Une inflation en recul

En un mot, il engra[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi