La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 855,41
    -190,83 (-0,64 %)
     
  • Nasdaq

    12 093,21
    +56,42 (+0,47 %)
     
  • Nikkei 225

    26 296,86
    +131,27 (+0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,1919
    +0,0023 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    26 669,75
    +81,55 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    15 955,93
    -47,79 (-0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    376,49
    +5,97 (+1,61 %)
     
  • S&P 500

    3 627,87
    -7,54 (-0,21 %)
     

Biden remporte la Géorgie mais Trump sabote la certification des résultats

·2 min de lecture

La Géorgie a confirmé la victoire de Joe Biden dans cet Etat à l’élection présidentielle américaine du 3 novembre après avoir recompté à la main l’ensemble des bulletins de vote. Dans la foulée, Joe Biden indiquait jeudi soir depuis son fief de Wilmington, dans le Delaware, qu'il avait fait son choix pour le poste très prisé de secrétaire au Trésor et qu'il l'annoncerait prochainement. "Vous connaitrez bientôt mon choix pour le Trésor, j'ai pris ma décision", a-t-il déclaré. "Il s'agit de quelqu'un qui, je pense, sera accepté par tous les éléments du parti démocrate, les progressistes et les modérés".

L'annonce pourrait être faite avant ou juste après la fête de Thanksgiving, le jeudi 26 novembre, au moment où les Américains font une pause familiale et accordent davantage de temps aux actualités. De quoi donner un impact supplémentaire à une annonce potentiellement historique, puisque le candidat pressenti est une femme. Ce qui en ferait la première femme Secrétaire au Trésor, en plus de deux siècles.

La favorite pour ce poste est Lael Brainard, 58 ans, seule voix démocrate au sein du comité de politique monétaire de la puissante banque centrale américaine (Fed). Cette technocrate, diplômée de la prestigieuse université de Harvard, connaît bien le Trésor, l'équivalent français du ministère de l'Economie et des Finances, où elle s'occupait de l'international sous l'administration Obama avant d'être nommée à la Fed.

Donald Trump croit pouvoir encore influencer le décompte des grands électeurs

Cette nomination donnerait le coup d'envoi à la constitution de son gouvernement par Joe Biden, tandis que Donald Trump refuse obstinément de reconnaître sa défaite à l'élection présidentielle. Le président sortant cherche à convaincre les instances législatives d'Etats clés contrôlés par les Républicains, comme le Michigan ou la Pennsylvanie, d'élire leurs propres grands électeurs en ignorant le vote populaire. Il est encore temps, puisque les 538 grands électeurs du Collège él[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi