La bourse ferme dans 4 h 45 min
  • CAC 40

    7 020,84
    +155,06 (+2,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 239,80
    +102,69 (+2,48 %)
     
  • Dow Jones

    35 227,03
    +646,95 (+1,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,1268
    -0,0019 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    1 782,50
    +3,00 (+0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    45 650,73
    +2 481,36 (+5,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 328,99
    +68,84 (+5,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,60
    +2,11 (+3,04 %)
     
  • DAX

    15 703,84
    +323,05 (+2,10 %)
     
  • FTSE 100

    7 320,31
    +88,03 (+1,22 %)
     
  • Nasdaq

    15 225,15
    +139,68 (+0,93 %)
     
  • S&P 500

    4 591,67
    +53,24 (+1,17 %)
     
  • Nikkei 225

    28 455,60
    +528,23 (+1,89 %)
     
  • HANG SENG

    23 983,66
    +634,28 (+2,72 %)
     
  • GBP/USD

    1,3256
    -0,0004 (-0,03 %)
     

Biden et Macron se rencontrent à Rome pour tenter de réchauffer leurs liens diplomatiques

·1 min de lecture

On boude, on s'appelle, on finit par se voir et se faire des promesses, pour finalement se rabibocher. Le scénario n'a rien de très original et ressemble de très près à la relation qu'entretiennent Emmanuel Macron et Joe Biden depuis plusieurs semaines. Les deux hommes s’entretiennent en physique vendredi à Rome pour la première fois depuis la crise provoquée par l'annonce mi-septembre de la rupture du "contrat du siècle" par l'Australie au profit des Etats-Unis. 

Biden marche sur des œufs

Depuis déjà un moment, le chef d'Etat américain tente de rattraper les pots cassés. L'annonce de la visite de la vice-présidente Kamala Harris à Paris en novembre avait envoyé un premier signal encourageant. En signe de bonne volonté, les chefs d'Etats s’étaient aussi parlé deux fois au téléphone pour tenter d'apaiser les tensions. Des discussions durant lesquelles Biden avait pris le soin de promouvoir des thèmes chers à Paris. Il avait notamment évoqué les "efforts nécessaires pour renforcer l'Europe de la défense tout en garantissant une complémentarité avec l'Otan", selon un communiqué que l'exécutif américain avait publié à la suite de l'entretien. 

La conversation avait même été suivi de la publication d'un tweet dans lequel le président américain redisait avoir "apprécié parler avec le président Macron" et affirmait "avoir hâte de le rencontrer à Rome pour poursuivre la conversation". 


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles