Marchés français ouverture 8 h 37 min
  • Dow Jones

    31 535,51
    +603,14 (+1,95 %)
     
  • Nasdaq

    13 588,83
    +396,48 (+3,01 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2053
    -0,0035 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • BTC-EUR

    41 068,78
    +3 219,74 (+8,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,63
    +54,40 (+5,86 %)
     
  • S&P 500

    3 901,82
    +90,67 (+2,38 %)
     

Biden choisit une transgenre pour un rôle clé en matière de santé, une première

·2 min de lecture
BIDEN CHOISIT UNE TRANSGENRE POUR UN RÔLE CLÉ EN MATIÈRE DE SANTÉ, UNE PREMIÈRE

(Reuters) - Le président élu américain Joe Biden a nommé mardi Rachel Levine au poste de ministre déléguée à la Santé, un événement historique puisqu'elle pourrait devenir la première représentante ouvertement transgenre à être confirmée par le Sénat des Etats-Unis.

Le choix de Rachel Levine pour ce rôle majeur en pleine crise du coronavirus renforce la diversité des profils choisis par Joe Biden pour occuper des postes majeurs au sein de l'administration.

Rachel Levine sera sous les ordres de Xavier Becerra, le candidat de Joe Biden pour diriger le ministère américain de la Santé et des Services sociaux.

À l'instar de ce dernier, sa nomination devra d'abord être confirmée par le Sénat américain, désormais contrôlé, à une voix près, par les démocrates.

Celle qui est également professeur de pédiatrie et de psychiatrie au Penn State College of Medicine a notamment mené la politique de la Pennsylvanie face à l'épidémie de coronavirus.

Elle "apportera le leadership constant et l'expertise essentielle dont nous avons besoin pour aider les gens à traverser cette pandémie - quels que soient leur code postal, leur race, leur religion, leur orientation sexuelle, leur identité de genre ou leur handicap", a déclaré Joe Biden dans un communiqué.

Le président élu a notamment indiqué que le choix de Rachel Levine, qui a été confirmée par trois fois par le Sénat de l'État de Pennsylvanie, sous contrôle républicain, était historique. Il a précisé qu'elle était profondément qualifiée pour soutenir les efforts de son administration en matière de santé, notant son expertise sur la crise des opioïdes, la marijuana thérapeutique et la médecine LGBTQ+.

Elle rejoint les autres candidats dans le domaine de la santé nommés ces derniers jours par le nouveau gouvernement de Joe Biden, parmi lesquels l'ancien directeur de la Food and Drug Administration, David Kessler.

(Susan Heavey and Trevor Hunnicutt, version française Charles Regnier, édité par Jean-Michel Bélot)