Bic: chute de 9% après ses résultats 2012.

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BIF.DU85,810,000
BELI.PA30,200,22

(CercleFinance.com) - Bic a terminé son exercice 2012 sur un résultat net part part du groupe en hausse de 10,6% de 263,1 millions d'euros (5,56 euros par action). Le (Paris: FR0000072399 - actualité) groupe proposera, lors de la prochaine assemblée générale de ses actionnaires, de relever son dividende de 16,4% à 2,56 euros. Cependant, la marge s'est tassée sur l'année et notamment au 4ème trimestre, où un ralentissement a été constaté. Dans ce contexte, le groupe aborde 2013 avec prudence. Le marché sanctionne l'annonce ce matin, l'action Bic chutant de 8,5% à 88,5 euros quelques minutes après l'ouverture de la Bourse de Paris.

Sur l'année, les ventes ont progressé en données comparables de 2,8% à 1.898,7 millions d'euros, bien qu'au 4ème trimestre, une contraction de 0,4% à 464,1 millions d'euros soit de mise.

Par division, l'activité dominante Grand public (papeterie, briquets et rasoirs ; + 5,3% en données comparables, à 1.607,6 millions d'euros) a été tirée par l'Amérique du Nord (+ 7,8%) et les marchés émergents (+ 4,7%), l'Europe continuant de progresser (+3%).

Au 4ème trimestre, la croissance de la branche a reculé à 2,8%, toujours à données comparables. 'La performance de la papeterie, en-deça de nos prévisions, a été affectée par des retours de produits en Amérique latine (ajustements des niveaux de stocks chez certains clients) et par la poursuite du ralentissement du réseau des fournituristes de bureau en Europe', explique le groupe.

L'autre grande, Produits publicitaires et promotionnels (APP), accuse sur l'année 2012 un recul de ses ventes de 9,2% à changes constants, plus marqué encore au 4ème trimestre (- 12,2%).

Sur l'année, le résultat d'exploitation normalisé a progressé de 3,1% en termes publiés à 373,8 millions, ce qui correspondant à une marge en léger retrait de 0,2 point de pourcentage de 19,7%, tirée par le Grand public (21,9%, - 0,3 point), la branche APP dégageant 7,6% (- 0,5 point).

Au 4ème trimestre, cet agrégat s'est replié de 13% à 75 millions d'euros, d'où une marge de 16,2% en baisse de 2,1 points de pourcentage, et un bénéfice par action en retrait de 6,2% à 1,06 euro.

Rappelons qu'au 1er semestre, Bic s'attendait à une croissance à données comparables de sa branche Grand public de 5%, APP étant prévu en 'légère baisse'. Dans les deux cas, les marges étaient attendues comparables.

Selon le directeur général Mario Guevara, 'la performance régulière de notre activité Grand public a permis d`atteindre de solides résultats en 2012'.

En 2013, Bic table en effet sur un ?contexte économique (...) volatile? : l'Europe devrait rester ?négative?, les Etats-Unis donnent des signes de reprise ?lente?, et ?les marchés en croissance vont continuer de croître mais à un rythme plus lent, notamment en Amérique latine.?

Mario Guevara a ajouté : ?en 2013, grâce à notre positionnement 'qualité et prix' et au renforcement de la distribution dans toutes les zones géographiques, nous prévoyons pour l'activité Grand public une croissance du chiffre d'affaires en ligne avec nos objectifs moyen terme. Soutenu par une amélioration du service client et par une offre de solutions d'impression innovantes, le chiffre d`affaires de Bic APP devrait rester stable ou progresser légèrement.'

Bref, au sein de la branche Grand public, le groupe attend pour la sous-activité Papeterie une légère augmentation des ventes. Pour les Briquets, aucune prévision n'est fournie, mais le groupe mettra l'accent sur ?l'amélioration? de sa distribution en Europe, et le renforcement de son réseau de distribution dans les marchés émergents, où la notoriété de la marque sera promue. Dans les Rasoirs enfin, le lancement de nouveaux produits est attendu.

Du côté de Bic APP, les vente s'annoncent stables ou en légère croissance.

A moyen terme, l'objectif reste, pour le Grand public, une croissance supérieure à celle du marché et une meilleure efficacité opérationnelle, soit une croissance de 2 à 4%, et une marge d'exploitation normalisée de 15 à 20%. Pour Bic APP, une hausse de 1 à 5% est attendue, avec une marge de 8 à 12%.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.