La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 298,42
    -291,99 (-0,99 %)
     
  • Nasdaq

    10 843,76
    -24,17 (-0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9612
    -0,0076 (-0,79 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    19 944,80
    +50,62 (+0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    439,98
    +6,88 (+1,59 %)
     
  • S&P 500

    3 662,99
    -30,24 (-0,82 %)
     

Biarritz : Un opposant russe affirme avoir été visé par « une tentative d’assassinat »

ENQUETE - Vladimir Ossetchkine, directeur d’une ONG spécialisée dans la défense des prisonniers russes, et réfugié en France, assure avoir été visé par des tirs d’arme à feu à son domicile sur la côte basque

Il affirme avoir échappé à une tentative d’assassinat le 12 septembre au soir, alors qu’il se trouvait à son domicile, sur la côte basque, avec femme et enfants. Une enquête a été ouverte à la mi-septembre pour « menaces » contre Vladimir Ossetchkine, directeur d’une ONG spécialisée dans la défense des prisonniers russes, réfugié à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques).

« Le 12 septembre, vers 21 heures, je me trouvais à la maison, je travaillais dans l’obscurité, je n’avais pas allumé la lumière », raconte cet opposant au régime de Vladimir Poutine, joint au téléphone par l’AFP. « Quand ma femme et mes enfants sont arrivés, nous avons allumé la lumière et avons commencé à faire dîner les enfants, et j’ai remarqué un point rouge [pouvant être un viseur laser] qui bougeait sur la balustrade de l’une des terrasses et qui se dirigeait ensuite vers moi sur le mur ».

« Nous nous sommes couchés par terre et avons appelé la police »

Le directeur de l’ONG Gulagu.net, qui dénonce régulièrement des faits de torture et de corruption au sein du système pénitentiaire russe, poursuit : « Nous avons éteint la lumière, nous nous sommes couchés par terre, avons fermé les volets et appelé la police ».(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Guerre en Ukraine : Non, les députés européens n’ont pas provoqué la Russie en dansant
Guerre en Ukraine : Moscou qualifie les charniers d'Izioum de « mensonge » et bombarde une centrale nucléaire
Guerre en Ukraine : De la fosse commune au tribunal spécial, le point sur les tombes retrouvées à Izioum