La bourse ferme dans 5 h 42 min
  • CAC 40

    4 882,95
    -26,69 (-0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 151,14
    -47,72 (-1,49 %)
     
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1823
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 905,00
    -0,20 (-0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    11 079,96
    +42,50 (+0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    262,94
    +1,48 (+0,57 %)
     
  • Pétrole WTI

    39,01
    -0,84 (-2,11 %)
     
  • DAX

    12 377,35
    -268,40 (-2,12 %)
     
  • FTSE 100

    5 840,95
    -19,33 (-0,33 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    23 494,34
    -22,25 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3068
    +0,0030 (+0,23 %)
     

Biélorussie : "On est prêts à parler à tout le monde", a assuré l'opposante au régime, Svetlana Tikhanovskaïa

franceinfo
·1 min de lecture

La Biélorussie est marquée par un mouvement de contestation inédit depuis la réélection discutée du président Alexandre Loukachenko. "On demande que la souveraineté de notre pays soit respectée", a réclamé sur France Inter jeudi 27 août Svetlana Tikhanovskaïa, figure de l'opposition biélorusse qui s'est réfugiée en Lituanie.

Lors d'un échange téléphonique le 15 août, Alexandre Loukachenko a sollicité le soutien de la Russie pour faire face aux importantes manifestations. Svetlana Tikhanovskaïa, candidate à l'élection présidentielle biélorusse du 9 août, a assuré qu'elle n'a, pour l'heure, "pas parlé avec Vladimir Poutine", le président russe. "Il se trouve que nous avons parlé avec de nombreux dirigeants de nombreux pays", a-t-elle affirmé. Svetlana Tikhanovskaïa s'est dit ouverte "à des discussions avec quiconque se montre assez ouvert, quiconque à envie de nous soutenir". "On est prêts à parler à tout le monde", a-t-elle indiqué.

"Une pression" des pays occidentaux en direction des "détenus politiques"

La semaine dernière, le président français Emmanuel Macron déclarait que l'Union européenne allait "continuer à se mobiliser aux côtés" des manifestants, appelant à un dialogue entre les différents acteurs. "Nous avons beaucoup de reconnaissance pour un certain nombre de pays qui nous soutiennent, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi