La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    28 641,95
    +881,03 (+3,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Biélorussie: L'opposant Protassevitch fait une nouvelle apparition publique

·1 min de lecture
BIÉLORUSSIE: L'OPPOSANT PROTASSEVITCH FAIT UNE NOUVELLE APPARITION PUBLIQUE

MOSCOU (Reuters) - Le journaliste Roman Protassevitch, arrêté par la Biélorussie alors qu'il était à bord d'un vol commercial, s'est présenté à une conférence de presse à Minsk lundi, déclarant qu'il se sentait bien et qu'il n'avait pas été battu, dans ce que l'opposition considère comme une nouvelle apparition publique faite sous la contrainte.

Assis aux côtés de quatre fonctionnaires, dont deux en uniforme, Roman Protassevitch a déclaré qu'on ne l'avait pas obligé à coopérer avec les autorités et qu'il était en bonne santé après avoir été arrêté le 23 mai, lorsque son vol Ryanair a été contraint d'atterrir à Minsk.

"Tout va bien pour moi. Personne ne m'a battu, personne ne m'a touché", a-t-il déclaré. "Je comprends les dommages que j'ai causés non seulement à l'État, mais aussi au pays. Maintenant, je veux faire tout ce qui est en mon pouvoir pour rectifier cette situation."

Roman Protassevitch a fait plusieurs apparitions publiques depuis son arrestation. Dans l'une des dernières, il a admis avoir comploté pour renverser le président Alexandre Loukachenko en organisant des "émeutes" et est revenu sur ses précédentes critiques à l'égard du dirigeant.

"Ce n'est pas une conférence de presse mais une scène de Kafka ou d'Orwell", a écrit sur Twitter un haut conseiller de la chef de l'opposition biélorusse en exil, Svetlana Tsikhanouskaïa.

Auparavant, les autorités ont déclaré que Roman Protassevitch était un extrémiste qui avait encouragé la violence. Elles ont maintenu que les confessions télévisées des membres de l'opposition étaient faites volontairement.

(Maria Tsvetkova, rédigé par Matthias Williams, version française Hayat Gazzane, édité par Nicolas Delame)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles