La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 844,70
    +3,50 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    27 595,28
    -1 186,13 (-4,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    112,70
    +0,49 (+0,44 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2496
    +0,0021 (+0,17 %)
     

Les Bettencourt s’offrent un duplex d’exception quai d’Orsay

·2 min de lecture

Jean-Victor Meyers, le petit-fils du fondateur de l’Oréal, a racheté l’appartement d’un homme d’affaires syrien, dans un immeuble hors-norme, où l’on croise la famille d’Ornano, le cousin du roi du Maroc et un milliardaire brésilien.

C’est l’une des plus grosses transactions immobilières de ce début d’année à Paris. Selon nos informations, Jean-Victor Meyers, le fils aîné de Françoise Bettencourt-Meyers, , vient d’acquérir un duplex de presque 800 mètres carrés, quai d’Orsay, dans le 7ème arrondissement. Le grand salon, la salle à manger, et le bureau bibliothèque bénéficient d'une vue plongeante sur la Seine. Mis à prix à 25 millions d’euros, l’appartement se serait finalement vendu sous les 20 millions. Il se situe dans un immeuble hors-norme que le petit-fils du fondateur de l’Oréal, n’a peut-être pas choisi par hasard. Lui qui siège au conseil d’administration du géant des cosmétiques va y retrouver plusieurs "concurrents": la famille d’Ornano, propriétaire de la marque Sisley, et le milliardaire brésilien Antônio Luiz Seabra, qui a cofondé Natura.

Des propriétaires cooptés

Le vendeur est un personnage pour le moins flamboyant. Résident monégasque d’origine syrienne, l’homme d’affaires Wafic Saïd possède aussi des propriétés à Londres, près d’Oxford et à Marbella. En 2012, à l’occasion du mariage de sa fille, il a organisé un dîner, suivi d’un concert de Robbie Williams, à l’Orangerie du Château de Versailles. , l’octogénaire se présente comme un homme d’affaires et un philanthrope, qui a commencé sa carrière chez UBS avant de se lancer dans la construction en Arabie Saoudite. Il a joué un rôle clef dans un méga contrat de vente d’avions de chasse, signé entre la monarchie arabe et British Aerospace, dans les années 1980. L’homme aux multiples passeports a aussi été un temps représentant des îles Saint-Vincent-et-les-Grenadines auprès de l’Unesco et du Vatican. En 2018, L’Express avait publié un portrait au vitriol du "diplomate", qui avait valu au journal des poursuites devant la justice britannique. Il avait été contraint de retirer l’article de son site Internet.

Son appartement, décoré par Alberto Pinto, se situe au troisième étage d’un immeuble d'exception, qui a la particularité d’êtr[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles