Publicité
Marchés français ouverture 6 h 10 min
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,98 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,04 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    40 283,69
    +372,87 (+0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0844
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    16 585,06
    -4,38 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 677,53
    +1 665,68 (+2,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     

Bestiaire linguistique − Les animaux dans toutes les langues

Courrier international

Épisode 1/5 : Appeler un chat un chat

Saviez-vous qu’en Iran l’autruche se dit “chameau-poulet” ? Dans Les Mots des autres, notre podcast sur les langues étrangères, nous nous intéressons cette semaine à la place centrale des animaux dans le langage. Prenez le taureau par les cornes : embarquez pour notre bestiaire linguistique avec ce premier épisode consacré aux noms donnés aux animaux − et à leurs cris − dans les autres langues.

Épisode 2/5 : Les noms d’oiseaux

“Bougre d’âne”, “crâne de piaf”, “tête de mule”… Rien qu’en français, les insultes incluant des animaux sont légion − au grand dam de ces derniers, qui n’ont rien demandé à personne. C’est le cas aussi dans les autres langues : dans ce deuxième épisode, apprenez comment réagir si l’on vous traite de “fils de chouette” en hindi, ou encore de “farang khi nok” en laotien et en thaï.

Épisode 3/5 : Comme chiens et chats

Saviez-vous qu’en mandarin il existe un verbe pour désigner le fait de “sniffer son chat” ? Connaissez-vous la triste histoire du chien Hachiko, devenu un emblème de la gare de Shibuya, à Tokyo ? Dans ce troisième volet, nous prenons parti − à nos risques et périls − dans une querelle millénaire : plutôt chats ou plutôt chiens ?

Épisode 4/5 : Les vilains petits canards

Quand on parle animaux et traits de personnalité, l’un des premiers qui vient à l’esprit est probablement le cochon et son caractère réputé difficile. En français par exemple, on est sale, gros, soûl ou bête comme un cochon. Il y a quelques années, l’émergence du hashtag #BalanceTonPorc dans le cadre du mouvement #MeToo n’avait rien de flatteur non plus, puisqu’il visait à dénoncer les harceleurs et agresseurs sexuels. Dans ce quatrième épisode, nous nous intéressons à ceux qui ont mauvaise réputation.

Épisode 5/5 : Du coq à l’âne

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :