La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 879,89
    +162,80 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,65
    +130,84 (+1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,0868
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    21 326,94
    -163,94 (-0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,22
    +7,43 (+1,43 %)
     
  • S&P 500

    4 050,52
    +32,75 (+0,82 %)
     

Besançon : Enquête ouverte pour tentative de meurtre après des tirs à l’arme lourde

GV 20 Minutes

bande organisée - Le parquet de Besançon ouvre une enquête de flagrance pour tentative de meurtre en bande organisée après une série de tirs à l’arme lourde sur fond de guerre de territoires entre dealers

Ce n’est pas nouveau. Depuis le mois de mai, des tirs à l’arme de poing ou à l’arme de guerre secouent le quartier de Planoise à Besançon (Doubs). Dernière en date, une fusillade, dimanche vers 20h40, a laissé pas moins de 22 impacts de balles d’un calibre de 7,62 mm dans la cage d’escalier d’un immeuble, sans faire de victimes. Aussi, le parquet de Besançon a annoncé ce mercredi avoir ouvert une enquête de flagrance pour tentative de meurtre en bande organisée à la suite de cette série de tirs à l’arme lourde dans le quartier, théâtre depuis plusieurs mois d’une guerre de territoires entre dealers.

« Il ne peut pas être anodin que ces tirs interviennent dans cette zone où depuis mai 2022 une série de tirs à l’arme de poing ou à l’arme de guerre manifeste le fait que des clans rivaux se disputent le contrôle de cette place de deal notoirement connue des toxicomanes », a noté le procureur de Besançon, Etienne Manteaux. Le nombre d’impacts de balles et le calibre des munitions indiquent que les « individus étaient particulièrement déterminés et dangereux », a ajouté le magistrat lors d’une conférence de presse.

D'« éventuelles traces d’ADN »

Un véhicule utilisé par les malfaiteurs a pu être identifié(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
TikTok : Qui est Poopi Blh, la « maman mochis » des réseaux sociaux ?
Strasbourg : « Ridicules » ou « ça peut aider », de grands panneaux peuvent-ils régler les conflits cyclistes piétons ?
C’est quoi ce film surnommé le « Seigneur des Anneaux alsacien » ?