La bourse ferme dans 5 min
  • CAC 40

    6 781,78
    +35,55 (+0,53 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 161,22
    +16,32 (+0,39 %)
     
  • Dow Jones

    35 003,64
    +210,97 (+0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,1846
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 804,70
    -9,80 (-0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    33 114,80
    -323,21 (-0,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    976,62
    +0,73 (+0,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,65
    +0,50 (+0,73 %)
     
  • DAX

    15 746,56
    +54,43 (+0,35 %)
     
  • FTSE 100

    7 115,59
    -8,27 (-0,12 %)
     
  • Nasdaq

    14 877,03
    +96,50 (+0,65 %)
     
  • S&P 500

    4 422,14
    +19,48 (+0,44 %)
     
  • Nikkei 225

    27 728,12
    +144,04 (+0,52 %)
     
  • HANG SENG

    26 204,69
    -221,86 (-0,84 %)
     
  • GBP/USD

    1,3935
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Bertrand, Pécresse, Wauquiez... A droite, le combat des chefs est lancé

·2 min de lecture

Réélus dans leur fief respectif, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez marquent leur différence dans la course à l’Elysée.

Regonflée par ses succès aux élections régionales, la droite se cherche désormais un chef pour 2022. Et les candidats ne manquent pas ! Le plus attendu est sans aucun doute selon la nouvelle vague de notre sondage Harris Interactive. En quinze jours, le président du conseil régional des Hauts-de-France a effectué un bond de quatre points. Une dynamique qui l’installe dans la position de "troisième homme", encore loin toutefois de perturber le match annoncé entre Emmanuel Macron, toujours à 25 % , en recul de deux points. Xavier Bertrand récolte les fruits de sa victoire aux régionales, lui qui s’est fait réélire largement en écrasant le Rassemblement national. Il devrait appliquer la même stratégie pour battre ses rivaux à droite : s’afficher en "gaulliste social", proche du terrain, des territoires et sensible aux revendications des "gilets jaunes".

Cette posture est aux antipodes de celle de. Chantre de la droite décomplexée, l’ex-maire du Puy-en-Velay (Haute-Loire) est en légère progression avec 11 % des intentions de vote au premier tour (+ 1 point). S’il ne s’est pas encore officiellement déclaré, l’idée doit quand même lui trotter dans la tête d’autant qu’il a une revanche à prendre sur la scène nationale après son éviction de la tête des Républicains en 2019 à la suite du naufrage de la droite aux européennes. Son credo est tout trouvé : une sorte de libéralisme sécuritaire, où bonne gestion des finances publiques se marie avec "tolérance zéro" face à la délinquance. S’il se lance dans la course, Laurent Wauquiez devrait faire campagne très à droite en reprenant certaines idées du Rassemblement national afin de siphonner l’électorat d’extrême droite, comme l’avait fait en 2007 Nicolas Sarkozy, son mentor.

Positionnement original

Ancienne ministre de l’Enseignement supérieur et du Budget,. Comme ses camarades masculins, elle profite un peu de l’effet régionales en recueillant 11 % des intentions de vote (+ 1 point). Certes, la chiraquienne n’a toujours pas f[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles