Publicité
Marchés français ouverture 7 h 2 min
  • Dow Jones

    40 211,72
    +210,82 (+0,53 %)
     
  • Nasdaq

    18 472,57
    +74,17 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0902
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 015,94
    -277,46 (-1,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 508,29
    +3 768,21 (+6,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 348,60
    +79,65 (+6,28 %)
     
  • S&P 500

    5 631,22
    +15,87 (+0,28 %)
     

Bernard Menez : « Je suis allé au culot face à Louis de Funès »

Paris Match

Bernard Menez a croisé beaucoup de partenaires prestigieux au cinéma, de François Truffaut à Christopher Lee, sans oublier Louis de Funès. En 1980, ce dernier est au sommet de sa gloire et prépare le tournage de « L’Avare », son premier film en tant que réalisateur. Bernard Menez entend parler du projet. « J’ai failli jouer son fils dans ''L’Aile ou la cuisse'', j'étais l'acteur envisagé, après Coluche, sur la liste ! » Cette fois, hors de question de rater l’opportunité. « Je fonce aux studios de Boulogne-Billancourt où De Funès tourne un film, j’avance vers sa loge. Trop tard pour reculer. » La porte de la loge est entrouverte…

Louis de Funès, d’une extrême gentillesse

Le courant passe aussitôt entre les deux comédiens. Louis de Funès confie à Bernard Menez avoir rigolé lors d’une séance privée du « Chaud Lapin », sorti en 1974. Sur le tournage de « L’Avare », Bernard Menez se souvient d’un homme très gentil, poli, qui déjeune chaque jour à la cantine, avec l’équipe . Chez cette légende, il y a « autre chose que le bon mot, il y a une nature, géniale ». Parfois, De Funès et Bernard Menez mangent seuls, « face à face ». Des moments privilégiés, souvent propices aux confidences les plus inoubliables…

Bernard Menez est à l’affiche de "Sherlock Holmes sur l'affaire du Pont de Thor", à l’affiche du Théâtre de Passy jusqu’au 14 octobre 2023.


Lire la suite sur ParisMatch