La bourse ferme dans 7 h 15 min
  • CAC 40

    6 305,93
    +17,60 (+0,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 963,52
    +11,07 (+0,28 %)
     
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,2121
    +0,0037 (+0,30 %)
     
  • Gold future

    1 833,40
    +9,40 (+0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    41 503,54
    -403,72 (-0,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 387,22
    -0,69 (-0,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,74
    -0,08 (-0,13 %)
     
  • DAX

    15 225,58
    +25,90 (+0,17 %)
     
  • FTSE 100

    7 005,91
    +42,58 (+0,61 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 017,26
    +298,59 (+1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,4068
    +0,0017 (+0,12 %)
     

Bernard Madoff, auteur de la plus grande escroquerie financière de l'histoire, est mort en prison à l'âge de 82 ans

franceinfo
·1 min de lecture

Bernard Madoff, auteur de la plus grande escroquerie financière de l'histoire, est mort en prison "de causes naturelles" à l'âge de 82 ans, ont appris plusieurs médias américains, dont le New York Times (en anglais) et CNBC (en anglais), auprès du Bureau fédéral des prisons, mercredi 14 avril, confirmant une information de l'agence Associated Press. En 2009, ce financier avait été condamné à une peine de 150 ans de prison pour avoir mis en place une fraude de type pyramidal (dite pyramide de Ponzi) et la date théorique de sa remise en liberté était fixée en 2139.

L'an passé, au mois de février, l'ancien financier avait demandé à être libéré "par compassion" car il se disait mourant, en raison d'une maladie des reins. Il purgeait sa peine dans une prison fédérale médicalisée de Caroline du Nord, selon les données du Bureau fédéral des prisons. "Je suis mortellement malade", expliquait alors le détenu au cours d'entretiens téléphoniques accordés au Washington Post (en anglais, réservé aux abonnés). "Il n'y a pas de guérison pour ce genre de maladie. J'ai déjà purgé 11 ans, et franchement, j'en ai souffert".

La fraude pyramidale – "à la Ponzi" – de cette figure de la finance new-yorkaise, mise au jour en décembre 2008, consistait à piocher dans les finances de ses nouveaux clients pour rétribuer ou rembourser des investisseurs plus anciens. Au moment de son arrestation, de faux relevés de compte annonçaient aux clients qu'ils détenaient des avoirs d'une valeur de 60 (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi