Marchés français ouverture 3 h 44 min
  • Dow Jones

    33 815,90
    -321,41 (-0,94 %)
     
  • Nasdaq

    13 818,41
    -131,81 (-0,94 %)
     
  • Nikkei 225

    28 983,31
    -204,86 (-0,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,2026
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    29 041,70
    +286,36 (+1,00 %)
     
  • BTC-EUR

    41 579,55
    -2 772,73 (-6,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 135,42
    -107,64 (-8,66 %)
     
  • S&P 500

    4 134,98
    -38,44 (-0,92 %)
     

Les berlines se cachent pour mourir : après la Passat, la Mondeo condamnée

·2 min de lecture

Ford arrêtera pour de bon sa Mondeo l’an prochain. Son grand âge n’explique pas tout : toutes les berlines perdent du terrain au profit du SUV. Même Volkswagen se prépare à arrêter sa berline Passat, pourtant référence de la catégorie. Changement d’ère.

En mars 2015, la Volkswagen Passat était couronnée du titre convoité de Voiture européenne de l'année. Difficile d’imaginer alors que cinq ans plus tard, son constructeur prendrait la décision tragique de ne pas lui offrir de descendance. L’annonce est tombée en novembre dernier, dans l’indifférence générale : personne ne s’est ému d’apprendre que l’arrêt de la Passat était programmé pour 2023. Motif officiel ? Il s’agit de faire de la place à la famille grandissante des voitures électriques sur les chaînes de production, et de couper à la rivalité interne entre la Volkswagen Passat et les Skoda Superb et Octavia. Lesquelles poursuivent leur carrière jusqu’à nouvel ordre.

Volkswagen comme Ford veulent concentrer leurs efforts sur le SUV et l’électrique : les Passat et Mondeo en font les frais

Les tambours et les trompettes ne risquent pas davantage de sortir le jour de la mise à mort de la Ford Mondeo, programmée pour la fin du mois de mars 2022. Son constructeur vient de confirmer que ce modèle ne sera pas remplacé, du fait de l’extrême popularité des véhicules hauts sur pattes, de type SUV et crossover. Une décision qui se comprend, à la lecture des chiffres compulsés par JATO Dynamics : les ventes de berlines et breaks sur le segment qu’occupent la Mondeo et la Passat ont connu un chute vertigineuse de 80 % entre 2000 et 2020.

L’an dernier, la Ford Mondeo occupait encore le quatrième rang sur un segment D qui reculait de 29 % en Europe, à 297.863 véhicules (JATO). Avec 21.053 Mondeo vendues l’an dernier (en baisse de 48 % sur un an), Ford considère que le jeu n’en vaut plus la chandelle et qu’il est plus rentable de miser sur le SUV. La baisse constante de la demande ne justifie plus d’investir dans le renouvellement des berlines Mondeo (4 ou 5 portes), ou même du break.

Ford a vendu quelque 5 millions de Mondeo en Europe entre 1993 et 2020

Le break Passat, lui, aura droit à un ultime tour de piste. Volkswagen a confirmé son intention de poursuivre sa fabricat[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi