Marchés français ouverture 5 h 1 min

Berlin veut un successeur allemand à Mario Draghi

Angela Merkel et Wolfgang Schaüble souhaiteraient qu'un Allemand prenne la suite de l'Italien à la tête de la Banque centrale européenne en 2019, selon plusieurs médias d'outre Rhin.  

Le prochain président de la Banque centrale européenne sera-t-il allemand? Angela Merkel et son ministre des Finances Wolfgang Schäuble souhaitent que le patron de la Bundesbank, Jens Weidmann, succède en 2019 à l'Italien Mario Draghi à la tête de l'institution européenne, affirment vendredi des médias allemands.

La dirigeante et son grand argentier entendent ainsi appuyer la candidature de Jens Weidmann, membre du directoire de la BCE et opposant déclaré aux mesures mises en oeuvre ces dernières années par la BCE pour soutenir l'activité et les prix, écrivent le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) et l'hebdomadaire Der Spiegel, qui ne citent pas leurs sources.

"Il est temps pour un Allemand"

"Leur argument : après un Néerlandais (Wim Duisenberg, ndr), un Français (Jean-Claude Trichet, ndr) et un Italien, il est temps qu'un Allemand soit à la tête de la BCE", affirme Der Spiegel.
    
Aux yeux de Berlin, l'Allemagne, "plus grande économie de la zone euro, n'est pas représentée dans les postes les plus importants" de la BCE, poursuit la FAZ, qui rappelle que le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, est déjà cité comme successeur potentiel à Mario Draghi, qui dirige la BCE depuis novembre 2011 et dont le mandat s'achève fin octobre 2019.

La candidature de Jens Weidmann pourrait en outre constituer une pomme de discorde entre le gouvernement du...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi