Marchés français ouverture 7 h 26 min
  • Dow Jones

    34 160,78
    -7,31 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    13 352,78
    -189,34 (-1,40 %)
     
  • Nikkei 225

    26 595,24
    +424,94 (+1,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,1145
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    23 807,00
    -482,90 (-1,99 %)
     
  • BTC-EUR

    33 390,41
    -75,30 (-0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    841,86
    +22,35 (+2,73 %)
     
  • S&P 500

    4 326,51
    -23,42 (-0,54 %)
     

Qui est Benoît Torloting, le nouveau patron de Bouygues Telecom?

·2 min de lecture

Richard Viel cède son siège de directeur général de Bouygues Telecom à un homme du sérail, Benoît Torloting. Cet X-Mines veut que son entreprise soit mieux identifiée comme "opérateur premium abordable". Amateur d'arts martiaux, il veut promouvoir la diversité.

Le nouveau patron de , c’est lui. A 55 ans, Benoît Torloting succèdera, le 1er janvier 2022, comme directeur général à . Cet X-Mines âgé de 55 ans est un homme du sérail. Entré en 1999 chez Bouygues Telecom, qui n’est alors qu’un tout jeune opérateur téléphonique, il affiche aujourd’hui 22 ans de maison. Une carrière plus diverse qu’il n’y paraît: de la stratégie aux réseaux en passant par le marketing, l’ingénieur a connu toutes les guerres des télécoms, y compris les épisodes les plus mouvementés pour l’opérateur détenu par Martin Bouygues.

En 2002, il est à la manœuvre pour l’appel d’offres pour la 3G, deuxième en France et premier auquel participe Bouygues. Responsable des forfaits à la direction marketing, il lance en 2006 Neo, le tout premier forfait permettant, en France, d’appeler en illimité. Devenu patron du digital au moment de l’arrivée du quatrième opérateur, il participe en 2012 à la contre-offensive, au moyen notamment de B&YOU, une offre exclusivement en ligne. Puis après les , il restructure une offre devenue illisible. "Nous sommes passés de 1.300 à 50 plans tarifaires", résume-t-il. Bouygues Telecom ayant renoué avec la croissance, il s’est chargé en 2020 d’intégrer l’opérateur EIT (Euro-Information Telecom, ex NRJ Mobile, renommé BTBD), un gros opérateur alternatif croqué fin 2020 pour 530 millions d’euros par Bouygues Telecom.

Faire de Bouygues le principal challenger d'Orange

La feuille de route du nouveau directeur général s’inscrira, logiquement, dans la continuité d’une stratégie qu’il a lui-même contribué à forger. Cet ingénieur rompu au marketing veut d’abord "trouver des initiatives pour que Bouygues Telecom apparaisse mieux comme premium abordable ou comme la meilleure alternative au leader (Orange)". Pour ce faire, la qualité du service mobile –– restera pour lui une priorité.

D’incursions à l’international, il n’est en revanche toujours pas question. Benoît Torloting juge qu’il reste beaucoup à faire en France. Il veut nomment pouss[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles