La bourse ferme dans 1 h 58 min
  • CAC 40

    4 880,87
    -48,41 (-0,98 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 196,41
    -31,46 (-0,97 %)
     
  • Dow Jones

    28 260,52
    -48,27 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1855
    +0,0027 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 928,90
    +13,50 (+0,70 %)
     
  • BTC-EUR

    10 447,29
    +1 099,89 (+11,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    248,41
    +3,52 (+1,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    40,92
    -0,78 (-1,87 %)
     
  • DAX

    12 627,34
    -109,61 (-0,86 %)
     
  • FTSE 100

    5 807,29
    -81,93 (-1,39 %)
     
  • Nasdaq

    11 537,19
    +20,70 (+0,18 %)
     
  • S&P 500

    3 442,29
    -0,83 (-0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    23 639,46
    +72,42 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    24 754,42
    +184,88 (+0,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,3086
    +0,0139 (+1,07 %)
     

Benoît Serre : « Le couvre-feu va désorganiser certaines entreprises »

Propos recueillis par Marie Bordet
·1 min de lecture
Benoît Serre,  vice-président de l’Association nationale des directeurs des ressources humaines, analyse l'impact des nouvelles annonces d'Emmanuel Macron sur les entreprises et le télétravail.
Benoît Serre, vice-président de l’Association nationale des directeurs des ressources humaines, analyse l'impact des nouvelles annonces d'Emmanuel Macron sur les entreprises et le télétravail.

Sa parole était attendue. Les mesures pour contrer la deuxième vague, aussi. Emmanuel Macron a répondu, pendant une quarantaine de minutes mercredi soir, aux questions de TF1 et de France 2, prévenant que la situation était préoccupante. « Nous en avons jusqu'à l'été 2021 au moins avec ce virus », a-t-il dit. Le président a de plus préconisé « deux à trois jours de télétravail par semaine » dans les entreprises où cela est possible pour « réduire un peu la pression collective ». Benoît Serre, vice-président de l'Association nationale des directeurs des ressources humaines, réagit pour Le Point à ces annonces.

Le Point : Que pensez-vous des annonces du président Macron hier soir ?

Benoît Serre : Le président a envoyé un message que je résumerai ainsi : nous allons devoir sacrifier notre vie sociale, notre vie privée pour permettre à nos vies professionnelles de continuer. C'est un choix politique fort. Depuis trois semaines, on ne cessait de dire que 25 à 30 % des clusters Covid-19 sont dans les entreprises? Eh bien, l'orientation est claire, Emmanuel Macron entend permettre aux entreprises, dans les endroits où le couvre-feu sera imposé, de continuer à fonctionner.

Emmanuel Macron est resté flou sur le télétravail en faisant appel au « bon sens » des entreprises sur ce sujet?

Ce qui est très positif, c'est que le président a, enfin, dit qu'il faut faire confiance aux entreprises pour trouver elles-mêmes, en fonction des contextes particuliers, les solutions ad [...] Lire la suite