La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 990,91
    -342,70 (-1,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Benjamin Davido :«On se retrouve avec un Covid inédit qui ne dépend plus de la saison»

© Sameer Al-DOUMY / AFP

Interrogé sur l'épidémie de Covid-19, l'infectiologue Benjamin Davido alerte sur la situation à l'approche des grandes vacances. "Le variant BA.5 veut passer l'été avec nous", explique-t-il et prévoit un pic épidémique pour le mois d'août.

Après des mois d'attente, les vacances estivales commencent enfin en France et en Europe. Des congés bienvenus après deux années sous la menace du Covid-19. Mais avec 125.000 cas positifs détectés hier, l'épidémie bondie dans l'Hexagone.

"Le variant BA.5 veut passer l'été avec nous", souligne Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches. Et d'ajouter : "On se retrouve avec une maladie inédite qui ne dépend plus de la saison". Alors que les Français et les touristes européens s'apprêtent à se déplacer massivement pendant les deux prochains mois, l'infectiologue l'assure : "ne plus mettre un masque dans les transports, c'est probablement ce qui a été l'un des starters" de cette septième vague de Covid-19.

Malgré la vaccination et l'immunité collective, "la leçon qu'il faut tirer de cette septième vague qui se dresse devant nous, c'est que l'immunité naturelle ne suffit pas à protéger durablement les gens. Le vaccin, lui, même s'il ne peut pas tout empêcher, évite au moins les formes graves".

Retrouvez cet article sur Europe1

VIDÉO - Covid-19 : la France face à un fort regain épidémique, 147 000 nouveaux cas en 24 heures

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles