La bourse ferme dans 32 min
  • CAC 40

    5 809,43
    -0,30 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 698,69
    -9,03 (-0,24 %)
     
  • Dow Jones

    31 473,18
    +81,66 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,2079
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 703,80
    -29,80 (-1,72 %)
     
  • BTC-EUR

    41 979,68
    +1 128,46 (+2,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 014,27
    +26,18 (+2,65 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,25
    +1,50 (+2,51 %)
     
  • DAX

    14 022,79
    -17,01 (-0,12 %)
     
  • FTSE 100

    6 645,11
    +31,36 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 206,30
    -152,48 (-1,14 %)
     
  • S&P 500

    3 854,67
    -15,62 (-0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,3972
    +0,0016 (+0,11 %)
     

La belle revanche de Claire Vallée, première cheffe vegan étoilée

·2 min de lecture

Claire Vallée est une pionnière. Car non contente d'intégrer le cercle (trop) restreint des femmes étoilées au Guide Michelin 2021 (cinq cheffes parmi les 57 établissements promus), la jeune quarantenaire est devenue la première cheffe vegan à voir son restaurant décrocher la prestigieuse récompense. Une révolution. Et une jolie revanche pour celle qui a fait le pari du végétal il y a déjà quatre ans.

Se heurtant à l'époque à la frilosité des banques pour monter son projet novateur, Claire Vallée n'a jamais baissé les bras, a bataillé, compilé les dossiers et fait marcher le système D, convictions écolos chevillées au corps. En 2016 enfin, l'aboutissement de son parcours du combattant : son restaurant vegan et bio, ONA (pour "Origine non animale") lové au coeur du bassin d'Arcachon, à Arès. Et des récompenses (fourchette Michelin et deux toques Gault & Millau) qui n'ont pas tardé à pleuvoir.

Dans sa cuisine, Claire Vallée hume l'air du temps, s'inspire des saisons, puise ses matières premières au sein de la nature environnante et sublime légumes, épices, fleurs et fruits jusqu'à créer des associations aussi gourmandes qu'explosives. De quoi bousculer les esprits "viandards" étriqués qui n'imagineraient pas un repas gastro sans leur morceau de bidoche.

Rencontre avec une cheffe audacieuse qui veut faire bouger les lignes.

Terrafemina : Comment êtes-vous devenue cheffe ?

Claire Vallée : J'ai fait mes études dans le sud de la France et je suis devenue doctorante en archéologie. Pour financer mes études, j'avais l'habitude de faire des petits boulots dans des restos, comme le service en salle. On m'a d'abord proposé une place en Suisse. Puis de fil en aiguille, on m'a offert la chance de passer en cuisine comme pâtissière. C'est là que tout a démarré.

Je suis devenue cheffe très rapidement. Après huit ans en Suisse, je suis rentrée en France il y a six ans après un détour par la Thaïlande.... Lire la suite sur le site Terrafemina
5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode