La bourse ferme dans 5 h 31 min
  • CAC 40

    5 600,04
    -11,65 (-0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 589,11
    -10,44 (-0,29 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2069
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 833,10
    +3,20 (+0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    30 041,99
    +158,48 (+0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    703,04
    -32,11 (-4,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,37
    +0,01 (+0,02 %)
     
  • DAX

    13 787,40
    -0,33 (-0,00 %)
     
  • FTSE 100

    6 728,92
    -6,79 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • GBP/USD

    1,3539
    -0,0045 (-0,33 %)
     

Une Belge victime d’une arnaque à plus de 10.000 euros sur Facebook

·2 min de lecture

Une habitante de Ganshoren, une ville située près de Bruxelles, a été victime d’hameçonnage sur la plateforme Facebook Marketplace.

Si Le Bon Coin est encore un site de référence pour les ventes entre particuliers, le site Facebook MarketPlace prend de l’importance. Mais, les dangers restent toujours présents et il convient de faire preuve de vigilance face à d’éventuelles arnaques. C’est la douloureuse expérience que vient de faire Christine, une femme belge de 60 ans. Comme le raconte RTL Info, elle a perdu 10.300 euros à cause d’une arnaque qui s’est déroulée à travers la plateforme du célèbre réseau social.

Pour elle, les problèmes commencent en fin d’année dernière alors qu’elle tente de vendre un simple meuble d’une valeur de 25 euros. Usagère régulière des réseaux sociaux, elle ne se méfie pas quand une autre utilisatrice la contacte. "J'ai un peu regardé son profil, il avait l'air tout à fait normal, même réconfortant", confie la sexagénaire. Elles échangent à travers Messenger, la messagerie interne de Facebook. Son "acheteuse" lui propose de passer par DPD express, le service de livraison.

>> A lire aussi - Braquages, vols et arnaques prolifèrent autour de la PlayStation 5

Un mail frauduleux

Christine n’y a jamais eu recours, mais est prête à essayer. "Elle m'a dit qu'elle avait fait le versement à DPD Express, et qu'ils allaient passer chercher le colis, et me donner l'argent. Mais comme je n'avais pas encore de compte, elle m'a dit que j'allais recevoir un email pour ouvrir un compte. Je l'ai reçu dans la minute qui suivait". Dans le mail, un lien sur lequel elle doit cliquer pour confirmer la transaction. Malgré quelques doutes, elle indique ses informations bancaires. Dans le même temps, un homme, avec un fort accent africain, la contacte pour "confirmer le compte". Mais, l’escroc, muni de toutes les informations nécessaires entre en action. La victime voit avec effroi le solde de son application bancaire baisser. "Monsieur, vous êtes occupé à vider mon compte", s’insurge alors Christine au téléphone. Avec aplomb, l’homme persiste. "Non, madame, faites-moi confiance, ne vous inquiétez pas, restez calme, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Energie : la facture annuelle de chauffage est supérieure à un mois de salaire pour de nombreux ménages
Assurance vie : notre comparatif des rendements 2020 de 70 contrats
Ils ont des millions de dollars de bitcoins, mais ne se souviennent plus de leur mot de passe
SNCF : les réservations pour les vacances de Pâques sont ouvertes !
Frais de tenue de compte, de retraits... les banques qui vous assomment