Marchés français ouverture 3 h 58 min
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 093,00
    +217,77 (+0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,1943
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    29 123,03
    +240,57 (+0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    29 463,96
    +2 031,81 (+7,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    846,76
    +60,15 (+7,65 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     

A Belfort, la SNCF dévoile le nez de son TGV du futur qui sera sur les rails en 2024

·2 min de lecture

REPORTAGE - Plus économe, écologique et modulable, le "TGV du futur" est l’atout phare de la SNCF pour reconquérir sa clientèle et contrer la concurrence. Avant son arrivée sur les rails en 2024, la compagnie dévoile sa motrice conçue par Alstom à Belfort.

Il ne roulera qu’à partir de 2024, pour les Jeux Olympiques, mais déjà la en dévoile des petits bouts : ce 26 mai à Belfort (Bourgogne-Franche-Comté) la présentation du "nez" de la première motrice du TGV M, ex vaut bien une petite cérémonie en présence du PDG de SNCF Voyageurs, Christophe Fanichet, du directeur de Voyages SNCF, Alain Krakovitch et de Jean-Baptiste Eyméoud, le président d’Alstom France.

La SNCF a présenté le "nez" de la première motrice du TGV M. Crédit: Pauline Damour/Challenges

Dans les hangars de briques rouges vieux de 150 ans, la ligne de production ultra moderne des futures motrices détonne. La forme allongée du nez, tout blanc, lui donne un petit air de Shinkansen, le TGV japonais. "On a travaillé sur l'aérodynamique, avec une motrice beaucoup plus fuselée, explique d'ailleurs Jean-Baptiste Eyméoud. Toute la partie motorisation est beaucoup plus simplifiée par rapport aux générations précédentes."

Crédit : Pauline Damour/Challenges

Or c’est tout l’enjeu du TGV M : a promis à la SNCF de lui fournir un train permettant d’économiser 20% en énergie tout en étant 20% moins cher à l’achat et permettant de transporter 20% de passagers en plus. Pour le constructeur et son client, il s’agit de la première grosse innovation technologique depuis le lancement de la rame Duplex en 1995.

Plus de passagers que dans un Ouigo

En cours de construction sur le site de La Rochelle, les rames pourront accueillir 740 personnes en configuration maximale. Plus . Avec tout autant d’espace pour les passagers, promet le constructeur et 10% de surface vitrée supplémentaire. Un bar sur deux étages est également prévu. De quoi assurer "un véritable saut qualitatif", avance Christophe Fanichet.

Les rames pourront accueillir 740 personnes en configuration maximale. Crédit : Pauline Damour/Challenges

Mais c’est surtout la modularité qui intéresse la SNCF, . Obligée de se montrer "plus agile" pour s’adapter à la fois aux évolutions des comportements de ses clients et[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles