La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 175,51
    -111,88 (-0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Bel va commercialiser des fromages... sans lait

Wikimedia Commons

C'est peut-être une petite révolution dans le monde du fromage. Le groupe français Bel, dont le chiffre d'affaires annuel avoisinait les 3,5 milliards d'euros en 2020, se lance dans un fromage… sans lait. L'idée peut paraître étrange, voire hasardeuse, mais c'est le fruit d'un travail avec une start-up californienne, décryptent Les Échos. Bel et Perfect Day vont en effet lancer une gamme de fromage à tartiner à base de protéines issues des biotechnologies. Pas de lait donc ni de protéine animale. "Perfect Day a mis au point une protéine laitière, avec les mêmes apports et les mêmes qualités nutritionnelles, mais ne provenant pas du lait", explique, à nos confrères, la directrice générale du groupe français, Cécile Béliot, nommée en mai de cette année.

Pour elle, il s'agit d'une vraie "révolution" dans la mesure où la start-up est parvenue à retranscrire le "goût et l'onctuosité, sans les mêmes impacts environnementaux qu'un lait classique". À partir de microflore, Perfect Day a créé des protéines à l'aide d'un processus de fermentation. Si Bel s'est tourné vers les États-Unis, c'est que le marché du fromage vegan ou végétal est très développé. Outre-Atlantique, 15% du marché du lait est végétal et déjà 10 à 15% pour les yaourts et cela devrait même s'accélérer dans les années à venir, partout dans le monde, selon Cécile Béliot qui évoque la "demande de nouvelles générations".

Mais si Bel va aux États-Unis, c'est aussi pour des questions réglementaires. À l'heure actuelle, il serait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des appartements virtuels en vente à partir de 6 000 dollars
Le Wi-Fi va faire son apparition dans les TGV Ouigo
L’or va-t-il connaître un grand réveil en 2023 ?
Inquiétude des clients français après la mise aux enchères des stocks de Made.com
Le géant du pétrole ExxonMobil (Esso) va racheter des actions pour un montant faramineux