Marchés français ouverture 3 h 13 min
  • Dow Jones

    34 137,31
    +316,01 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 950,22
    +163,95 (+1,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 099,93
    +591,38 (+2,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2044
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 753,58
    +131,66 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    44 407,45
    -2 558,58 (-5,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 231,64
    -31,32 (-2,48 %)
     
  • S&P 500

    4 173,42
    +38,48 (+0,93 %)
     

Bel : Information financière annuelle - Résultats 2020

Fromageries BEL
·18 min de lecture

Suresnes, le 19 mars 2021, 8h45

Bel
Information financière annuelle
Résultats 2020

Bonne résilience dans un contexte de crise pandémique
Renforcement des engagements RSE
Accélération de la transformation



Les montants sont exprimés en millions d’euros et arrondis au million le plus proche. Les ratios et écarts sont calculés à partir des montants sous-jacents et non à partir des montants arrondis.

Au cours de sa séance du 18 mars 2021, le Conseil d’administration du groupe Bel, réuni sous la présidence de Monsieur Antoine Fievet, a arrêté les comptes consolidés de l’exercice clos le 31 décembre 2020. Lors de cette réunion, les Commissaires aux comptes ont indiqué que les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées et que le rapport de certification était en cours d’émission.

Antoine Fievet, Président-Directeur Général du groupe Bel, a déclaré : « La crise que nous avons vécue en 2020 a été sans précédent à bien des niveaux, tout d’abord humainement mais aussi économiquement. Notre priorité absolue, tout au long de l’année, a été de protéger notre écosystème, en particulier nos collaborateurs. Grâce à la mise en œuvre d’un plan d’adaptation rapide et agile dès les prémices de la crise, nous avons assuré la continuité de la chaîne alimentaire dans des conditions sanitaires maîtrisées et préservé la solidité de notre structure financière. Je tiens de nouveau à remercier l’ensemble de nos collaborateurs pour leur mobilisation exemplaire, qui nous permet d’afficher aujourd’hui une grande solidité. Cette crise a aussi démontré l’impératif, pour les entreprises, de développer de nouveaux modèles de croissance responsable, créateurs de valeurs pour tous à moyen terme. C’est une conviction que nous portons depuis de nombreuses années, qui guide nos actions et s’est traduite en 2020 par la mise en œuvre d’initiatives de solidarité dans le but de venir en aide aux personnes les plus exposées et les plus démunies face à la crise. Malgré un contexte qui reste incertain, nous sommes convaincus de la pertinence de notre modèle engagé et confiants dans la capacité de Bel à poursuivre sa transformation, au service d’un futur alimentaire plus durable et plus responsable. »

Chiffres clés

millions d’euros

2020

2019

Variation
en %

Chiffre d’affaires

3 456

3 403

+1,5 %

Résultat opérationnel courant

263

237

+11 %

Résultat opérationnel

245

211

+16,1 %

Marge opérationnelle

7,1%

6,2%

+90 pbs

Résultat financier

-27

-28

-3 %

Résultat net part du Groupe

144

121

+18,4 %

Cash-flow opérationnel

386

310

+76

Gestion, adaptation et solidarité dans le contexte de crise liée à la Covid-19

Dès le début de la crise liée à la Covid-19, le groupe Bel a immédiatement mis en œuvre un plan d’action pour assurer la santé et la sécurité de l’ensemble de ses parties prenantes, pour permettre la continuité de ses opérations essentielles dans des conditions sanitaires exemplaires, et pour limiter les impacts financiers tout en préservant sa liquidité financière.

La forte capacité d’adaptation du Groupe a permis de déployer de manière agile et efficace des mesures opérationnelles destinées à optimiser la gestion des stocks et à assurer la livraison des produits dans un contexte de demande fluctuante. L’exécution du plan de réduction des coûts, couplée à un examen approfondi des dépenses d’exploitation à tous les niveaux de l’entreprise, la rationalisation des dépenses à long terme et l’optimisation des investissements, ont préservé la rentabilité en limitant les surcoûts opérationnels. Le groupe bénéficie d’une position de liquidité solide, renforcée par le placement récent d’obligations, avec plus de 590 M€ de trésorerie et des lignes de crédit non tirées à hauteur de 820 millions d’euros au 31 décembre 2020.

En cohérence avec sa mission responsable et fidèle à ses valeurs, le groupe Bel s’est également mobilisé auprès de ses collaborateurs, et s’est engagé à leurs côtés dans des actions solidaires ayant pour objectif de soutenir son écosystème face à la crise. Le Groupe a ainsi mis tout en œuvre pour maintenir ses activités de collecte dans l’ensemble des bassins laitiers et proposé à certaines catégories de fournisseurs des dispositifs ciblés pour leur permettre de bénéficier de règlements plus rapides à des conditions favorables. Il a également dédié une journée de production de la Vache qui Rit en avril 2020 à des dons aux personnels soignants et aux personnes les plus démunies, représentant l’équivalent de 20 millions de portions. Enfin, le Groupe s’est associé à la plateforme « Tous confinés, Tous engagés » pour permettre à ses collaborateurs de s’engager sur leur temps professionnel dans des missions d’urgence nationale identifiées par le Gouvernement ou de proposer du mécénat de compétence.

Une accélération de la transformation pour devenir un leader du snacking sain

En juin 2020, le groupe Bel a clôturé l’acquisition de 80 % du capital de la société All in Foods, start-up française au savoir-faire reconnu, spécialiste des alternatives végétales au fromage et des sauces végétaliennes, commercialisées sous la marque Nature & Moi. Cette opération s’inscrit dans la continuité de la stratégie engagée dès 2015, destinée à élargir les activités du Groupe pour devenir un acteur majeur du snacking sain sur trois territoires complémentaires : le laitier, le fruitier et le végétal.

Dans le cadre de sa transformation, le groupe Bel a clôturé avec succès et conformément au calendrier préalablement annoncé son plan de réduction des coûts, lui permettant de générer des économies de 120 millions d’euros. Elles ont été réalisées principalement grâce à l’optimisation des dépenses de publicité et de promotion, de ses achats, à des gains de productivité, ainsi qu’à la baisse des frais généraux. Le Groupe a réinvesti une partie des économies réalisées dans ses activités comme prévu par le plan de transformation.

Fort de ses choix stratégiques et d’une politique volontariste tout au long de l’année, le groupe Bel a su adapter son offre et continuer à innover pour répondre aux nouvelles tendances émergentes et attentes des consommateurs à travers le monde, telles que les produits de cuisine à domicile, la démocratisation du bio ou le végétal. Il a par exemple lancé des versions tartinables et végétales de Boursin®, cette dernière ayant été commercialisée en exclusivité aux Etats-Unis à partir d’octobre 2020 via Amazon. Par ailleurs, Bel a rénové de nombreux produits avec de nouvelles recettes simplifiées en vue de renforcer son offre en produits naturels. La crise sanitaire ayant impacté le plan de déploiement de ses nouvelles innovations et induit des décalages, le Groupe bénéficie à ce jour d’un important pipeline d’innovations pour le futur sur l’ensemble de ses marques cœur du portefeuille, qui lui permettront d’explorer de nouveaux segments de croissance.

Un modèle de croissance responsable reconnu


Dans la lignée de son engagement de long terme en faveur d’une alimentation plus saine, incarnée par sa signature « For all. For good. »1, le groupe Bel a partagé en 2020 des convictions renforcées et poursuivi ses actions responsables. Le Groupe s’est engagé en faveur de la biodiversité en structurant une politique dédiée avec l’expertise du WWF France, afin que soit prise en compte l’ensemble de sa chaîne de valeur, de la ferme à l’assiette. Il a également rejoint l’initiative Act for Good au niveau international, dont la mission est de protéger, valoriser et restaurer la biodiversité.

Le groupe Bel s’est engagé concrètement en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire aux côtés de Too Good To Go en France en mars 2020, puis au Portugal en décembre 2020, avec sa marque cœur La Vache qui rit® et a mis en place des actions pilotes innovantes pour développer des emballages responsables avec pour objectif d’atteindre 100% d’emballages recyclables et/ou biodégradables à horizon 2025. Ayant pour ambition de garantir aux consommateurs l’accès à une alimentaire locale, saine et durable, le groupe Bel et l’APBO -Association des Producteurs de lait Bel de l’Ouest- se sont entendus fin 2020 sur les termes d’un nouvel accord pour l’année 2021, qui s’inscrit dans la continuité des trois dernières années. Ces engagements apportent un cadre économique sécurisé pour la totalité des 800 éleveurs-adhérents et précisent les conditions pour poursuivre la stratégie de différenciation APBO-Bel pour des pratiques plus durables.

Enfin, convaincu que performance économique et performance sociétale et environnementale sont intrinsèquement liées et qu’elles doivent être appréhendées conjointement afin de garantir une création de valeur pour tous, le groupe Bel a révisé son organisation en octobre 2020 en vue de réunir RSE et Finance au sein d’une même Direction, confiée à Frédéric Médard.

Une performance financière solide

Le groupe Bel a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 3 455,8 millions d’euros, en croissance de +1,5 % par rapport à l’exercice précédent. Cette évolution traduit une croissance organique de +2,8 % et un effet de change de -1,7 %. Hors retraitement de l’effet d’hyperinflation en Iran2, elle s’établit à +3,2 %.

Cette bonne performance a été soutenue par la dynamique positive des marques cœur sur l’ensemble des marchés du Groupe, preuve de l’attractivité sans cesse renouvelée de l’offre déployée par Bel sur le segment laitier. Elle est également marquée par le retour à la croissance de Bel en France et de Bel aux Etats-Unis, ses deux marchés principaux, tandis que le Groupe continue à renforcer son empreinte en Chine, un marché à grand potentiel, avec notamment une forte croissance organique à deux chiffres dans son activité Foodservice. L’année 2020 marque enfin la poursuite de la trajectoire de croissance de MOM.

2020

2019

millions d’euros

Chiffre
d’affaires

Résultat opérationnel

Chiffre
d’affaires

Résultat opérationnel

Marchés matures

2 865

167

2 871

163

Nouveaux territoires*

591

78

532

48

Total

3 456

245

3 403

211

* Comprenant les activités de MOM (Mont-Blanc, Materne), les marchés d’Afrique Sub-saharienne et la Chine

Le résultat opérationnel a atteint 245 millions d’euros, une augmentation de +16,1%, qui reflète l’amélioration de la marge brute, le haut niveau de productivité maintenu tout au long de l’année, l’excellente exécution opérationnelle, ainsi que les efforts de réduction des coûts. La marge opérationnelle progresse ainsi de 90 points de base à 7,1 %. Cette évolution résulte de l’amélioration de la performance opérationnelle, aussi bien dans les Marchés matures, que dans les Nouveaux territoires.

Le résultat financier s’améliore à -27,3 millions par rapport à -28,2 millions d’euros en 2019, grâce notamment à la baisse du coût de la dette financière nette. Le résultat net part du Groupe ressort à 143,76 millions d’euros, en progression de +18,4 % par rapport à l’exercice précédent. Le Bénéfice Net Par Action s’établit à 21,18 euros, en progression par rapport à 17,88 euros en 2019. Le cash-flow opérationnel enregistre une forte augmentation de plus de 76 millions d’euros, pour atteindre 386 millions d’euros.

Au 31 décembre 2020, le groupe Bel affiche une structure financière saine et solide. Les capitaux propres totaux s’établissent à 1 859 millions d’euros contre 1 810 millions d’euros au 31 décembre 2019. La dette financière nette, incluant la dette de droits d’usage liée à l’application de la norme IFRS 16, s’inscrit à 584 millions d’euros, en diminution par rapport à l’année précédente (684 millions d’euros). Dans le cadre de la gestion active de son endettement, le Groupe avait procédé avec succès fin juin à sa première émission obligataire privée sous format USPP en droit français de 150 millions de dollars à échéance Novembre 2035 en vue de diversifier ses sources de financement, d’allonger la maturité moyenne de sa dette, de renforcer l’exposition de sa dette au dollar, tout en bénéficiant de conditions financières attractives. Ainsi, au 31 Décembre 2020, le groupe disposait d’un excédent de trésorerie et équivalents de trésorerie de 590 millions d’euros, avec seulement 70 millions d’euros d’encours de papier commercial, NEU CP et des lignes de crédit non tirées à hauteur de 820 millions d’euros de maturité 2023 et 2024, démontrant ainsi une forte liquidité.

Perspectives 2021

Le début d’année 2021 reste marqué par le caractère incertain de l’évolution de la pandémie et par la situation géopolitique au Proche et Moyen-Orient, et en Afrique du Nord. Si l’appétit des consommateurs pour les produits de snacking sains et durables reste intact à travers le monde, la volatilité des devises et l’orientation défavorable des prix des matières premières appellent à la prudence. Dans ce contexte, le groupe Bel restera focalisé sur l’amélioration de sa performance opérationnelle, une gestion financière exemplaire, et continuera à s’appuyer sur sa structure financière solide. Sous réserve de l’évolution de la crise sanitaire et de l’environnement de marché, le Groupe se montre confiant dans sa capacité à renforcer son avance sur le marché du snacking sain en continuant à innover et à accroître l’attractivité de son offre, en répondant aux nouvelles tendances de consommation, aussi bien dans le laitier, le fruitier que le végétal.

Négociation exclusive entre Bel et Lactalis, suite à la signature d’une promesse unilatérale d’achat portant sur le transfert d’un périmètre comprenant essentiellement la marque Leerdammer, et intention par Bel de déposer une offre publique de rachat d’actions (OPRA)

Le groupe Bel et le groupe Lactalis annoncent aujourd’hui leur entrée en négociation exclusive suite à la signature d’une promesse unilatérale d’achat portant sur la cession d’un périmètre comprenant Royal Bel Leerdammer NL, Bel Italia, Bel Deutschland, la marque Leerdammer et tous ses droits attachés, ainsi que Bel Shostka Ukraine. Ce périmètre serait transféré à Lactalis par Sicopa, filiale détenue à 100% par Bel, en échange de 1.591.472 actions Bel (représentant 23,16% du capital) détenues par Lactalis. A l’issue de l’échange, Lactalis détiendrait 0,90% du capital de Bel. Au 31 décembre 2020, le chiffre d’affaires de la marque Leerdammer et de Bel Shostka Ukraine est d’environ 500 millions d’euros, dont 350 millions d’euros de produits de marque, avec un résultat opérationnel d’environ 25 millions d’euros.

Cette opération de cession s’inscrit dans la continuité de la stratégie du groupe Bel engagée dès 2015, qui vise à élargir ses activités au-delà des produits fromagers pour devenir un acteur majeur du snacking sain. À l’issue de ce projet, le Groupe disposera de marges de manœuvre supplémentaires, qui lui permettront de réaffirmer sa stratégie de diversification de son offre-produits sur ses trois territoires complémentaires, mais aussi d’accélérer le déploiement de ses activités sur des marchés à fort potentiel de croissance, comme l’Asie-Pacifique et l’Amérique du Nord. En parallèle, la sortie de Lactalis du capital de Bel permettra aux familles actionnaires de renforcer leur position, confirmant ainsi le modèle d’entreprise familiale indépendante du Groupe.

Sous réserve et à l’issue de la réalisation de cette opération, Bel a l’intention de déposer une offre publique de rachat d’actions (OPRA) à un prix de 440 euros par action3 (dividende attaché) offrant ainsi une liquidité à l’ensemble des actionnaires minoritaires de Bel qui le souhaiteraient. Ce projet d’offre publique fera l'objet d'un rapport de l’expert indépendant nommé par la société sur les conditions financières de l’offre et d’une décision de conformité de la part de l'Autorité des marchés financiers (AMF). Bel a par ailleurs été informée de l’intention d’Unibel de déposer un projet d'offre publique de retrait, suivie d'un retrait obligatoire au même prix que celui de l'OPRA. La clôture de l’opération de cession devrait intervenir avant la fin de l’été 2021, tandis que le règlement-livraison de l’offre publique devrait intervenir au troisième trimestre 2021. A l’issue de ces offres publiques, les actions de Bel seraient retirées de la cote.

Le groupe Bel réaffirme son engagement de maintien d’une structure financière saine et solide.

Dividende au titre de l’exercice 2020

Le Conseil d’administration du groupe Bel, dans sa séance du 18 mars 2021, a décidé de ne pas proposer lors de son Assemblée générale annuelle convoquée le 11 mai prochain la distribution et le paiement en 2021 d’un dividende au titre de l’exercice 2020.

Définition des indicateurs financiers chez Bel :

Le Groupe utilise en interne et dans sa communication externe des indicateurs financiers non définis par les normes IFRS. La définition des indicateurs non définis par les normes IFRS est détaillée ci-après :

La croissance organique correspond à la croissance observée du chiffre d’affaires à l’exclusion des effets de change, de périmètre (c’est-à-dire à taux de change et périmètre constants) et d’inflation en Iran. L’Iran étant considéré depuis 2020 en économie d’hyperinflation, les impacts de l’inflation (basé sur l’évolution du consumer price index (CPI)) sont retraités de la croissance organique du chiffre d’affaires. Le taux de croissance organique est calculé en rapportant le chiffre d’affaires de la période A aux taux de change de la période A-1.

La marge opérationnelle correspond au résultat opérationnel.

Le cash flow opérationnel correspond aux flux nets de trésorerie générés par les activités opérationnelles.

La dette financière nette est définie dans la note 5.4. de l’Annexe aux comptes consolidés résumés ; elle est constituée des dettes financières à long et court termes, des passifs de droits d’usage à long et à court termes et des concours bancaires courants diminués de la trésorerie et des équivalents de trésorerie.

Ce communiqué peut contenir des informations de nature prévisionnelle. Ces informations constituent soit des tendances, soit des objectifs, et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes, qui peuvent dans certains cas être hors de contrôle de la Société. Une description plus détaillée de ces risques et incertitudes figure dans le Document d’Enregistrement Universel de la Société, disponible sur son site internet (www.groupe-bel.com). Des informations plus complètes sur le Groupe Bel peuvent être obtenues sur son site internet (www.groupe-bel.com), rubrique « Information réglementée ».

A propos de Bel

Le Groupe Bel est un des leaders mondiaux du secteur des fromages de marque et un acteur majeur sur le segment du snacking sain. Son portefeuille de produits différenciés et d’envergure international tels que La Vache qui rit®, Kiri®, Mini Babybel®, Leerdammer®, Boursin®, Pom’Potes® ou GoGo squeeZ® ainsi qu’une vingtaine d’autres marques locales, lui ont permis de réaliser en 2020 un chiffre d’affaires de 3,46 milliards d’euros.

12 510 collaborateurs répartis dans une quarantaine de filiales dans le monde contribuent à déployer la mission du Groupe : s’engager pour une alimentation plus saine et responsable pour tous. Ses produits sont élaborés dans 33 sites de production et distribués dans près de 120 pays.
www.groupe-bel.com

------------------
Contacts presse
Havas Paris - Sarah Duparc
sarah.duparc@havas.com - 01.58.47.82.06 / 06.46.72.39.99
Havas Paris – Michaël Sadoun
michael.sadoun@havas.com - 01.57.77.74.65 / 06.82.34.76.26



1 “For all. For good.” signifie « Pour tous. Pour de bon. ».

2 La croissance organique correspond à la croissance observée du chiffre d’affaires, à l’exclusion des effets de change, de périmètre et d’inflation en Iran. L’Iran étant considéré depuis 2020 en économie d’hyperinflation, les impacts de l’inflation (basé sur l’évolution du consumer price index (CPI)) sont retraités de la croissance organique du chiffre d’affaires.

3 L’équité du prix d’OPRA est soumise à l’appréciation de l’expert indépendant désigné.


Pièce jointe