La bourse ferme dans 5 h 38 min
  • CAC 40

    5 533,55
    -57,24 (-1,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 586,50
    -31,85 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    31 176,01
    -12,37 (-0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2177
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 852,60
    -13,30 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    25 714,52
    +657,10 (+2,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    618,99
    +9,00 (+1,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    51,87
    -1,26 (-2,37 %)
     
  • DAX

    13 820,24
    -86,43 (-0,62 %)
     
  • FTSE 100

    6 674,80
    -40,62 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    13 530,92
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 853,07
    +1,22 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 631,45
    -125,41 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    29 447,85
    -479,91 (-1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,3663
    -0,0068 (-0,49 %)
     

Beauvau de la sécurité : les débats s'étaleront de janvier à mai 2021

·2 min de lecture

Décidé en pleine polémique sur les "violences policières", afin d'"améliorer les conditions d'exercice" des forces de l'ordre et "consolider" leurs liens avec les Français, le déjà fameux "Beauvau de la sécurité" s'étalera de janvier à mai 2021.

Les préparatifs du "Beauvau de la sécurité" annoncé par Emmanuel Macron vont bon train. Nonobstant le . La réforme des forces de l'ordre se fera sans eux. Elle devrait démarrer d'ici à la fin du mois de janvier 2021, et durer jusqu'à mai.

Le "Beauvau de la sécurité" prendra la forme d'un "grand débat" accompagné de réunions régulières avec les syndicats de police, a annoncé vendredi le ministre de l'Intérieur. "On nous a dit qu'il y aura des réunions à Beauvau tous les 15 jours autour des ''sept péchés capitaux", les propositions de réformes de la police avancées par Gérald Darmanin", a expliqué à l'AFP Grégory Joron, dont le syndicat Unité-SGP-FO avait réclamé cette nouvelle grande concertation sur la police.

"L'objectif est d'aboutir à une Lopsi", loi d'orientation et de programmation, pour 2022, a ajouté M. Joron au sortir d'une réunion avec le ministre qui reçoit tour à tour vendredi l'ensemble des organisations syndicales.

Réformer les forces de l'ordre dans la concertation prendra au moins 4 mois

Le président Macron avait annoncé le 8 décembre, en pleine polémique sur les violences policières, la tenue de ce "Beauvau de la sécurité", afin d'"améliorer les conditions d'exercice" des forces de l'ordre et "consolider" leurs liens avec les Français.

Aux réunions syndicales sur les aspects techniques, s'ajoutera un "grand débat" décentralisé, avec des visites sur le terrain, notamment dans des commissariats. La méthode de travail doit être précisée dans un courrier envoyé lundi aux organisations syndicales, a précisé le ministère à l'AFP.

"Nous attendons ce courrier pour voir si nous y participerons", a dit à l'AFP Fabien Vanhemelryck, secrétaire général d'Alliance (majoritaire chez les gardiens de la paix). Alliance et l'UNSA avaient annoncé mardi qu'ils ne se rendraient pas au "Beauvau de la sécurité", réclamant des "mesures concrètes" au préalable.

Vendredi, Alliance s'est félicité d'avoir eu la confirmation de la création d'un "Observatoire des réponses pénale"[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Qui est Laurent Nuñez, bras droit de Castaner à Beauvau?Grenoble: plus de 130 policiers demandent une rupture conventionnelleLe ras-le-bol des magistrats et policiers enquêteursFilmer la police: amender ou retirer l'article de la loi sur la sécurité globale ?Macron demande au gouvernement d'"accélérer" sur la déontologie policière