Marchés français ouverture 3 h 17 min
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    26 561,05
    -243,55 (-0,91 %)
     
  • EUR/USD

    1,0457
    +0,0013 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    22 102,64
    +105,75 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    19 182,37
    -397,63 (-2,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    430,59
    -9,07 (-2,06 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     

La BCE va agir face à l'inflation, le taux à 10 ans de la France à 2%, le CAC 40 décroche

La Banque centrale européenne (BCE) passe à l'offensive, face à l'envolée de l'inflation, qui met à rude épreuve le pouvoir d'achat en zone euro. Pour la première fois depuis mai 2011, l'autorité monétaire a décidé de relever en juillet ses taux directeurs et de stopper ses mesures de soutien monétaire en mettant fin à des années de rachats d'actifs. Annoncées à l'issue d'une réunion du conseil des gouverneurs, délocalisée à Amsterdam, ces décisions, largement attendues, marquent un tournant historique après des années de politique d'argent pas cher et abondant.

Alors que les autres grandes banques centrales ont déjà amorcé le resserrement de leur politique monétaire, les gardiens de l'euro "ont l'intention de relever les taux directeurs de 25 points de base lors de la réunion en juillet", avant "une autre hausse en septembre", selon le communiqué de l'institution. Depuis décembre, la BCE a été surprise par la dynamique de l'inflation, qui s'est encore accélérée avec la guerre en Ukraine. Elle a atteint 8,1% sur un an en mai, avec quatorze pays sur dix-neuf de la zone euro se situant au-dessus de cette moyenne. Du jamais vu depuis l'instauration de la monnaie unique et un niveau quatre fois supérieur à l'objectif de la BCE fixé à 2%.

Le reflux espéré des prix se faire attendre : la BCE a nettement relevé jeudi ses prévisions d'inflation jusqu'en 2024. L'institution s'attend désormais à une inflation de 6,8% en 2022, qui devrait ensuite ralentir à 3,5% en 2023, mais restant avec (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quelles sont les compagnies aériennes préférées en Europe ? Air France, loin des sommets
Volotea modifie à son tour sa politique de bagage
Le Royaume-Uni va doper son économie plombée par l’inflation : le conseil Bourse
La République tchèque veut multiplier ses réserves d’or par 9, la Pologne et la Hongrie pas en reste
Dassault et Airbus ne trouvent pas d'accord, le projet d'avion de combat européen SCAF repoussé ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles