Publicité
Marchés français ouverture 1 h 14 min
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 573,08
    +2,32 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0742
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    18 319,22
    -111,17 (-0,60 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 857,34
    -109,67 (-0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 391,25
    +53,50 (+4,00 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

BCE : les taux remontent encore, un pic atteint

picture alliance

La Banque centrale européenne (BCE) a relevé jeudi son taux d'intérêt de référence à son plus haut niveau depuis 1999, défiant ceux qui appelaient à une trêve pour ne pas aggraver le ralentissement de l'activité économique en zone euro. Après cette dixième hausse d'affilée depuis juillet 2022, l'institution de Francfort a signalé que son cycle draconien de resserrement monétaire touchait à sa fin, mais sans pouvoir assurer que "le pic" des taux était atteint.

"Nous ne pouvons pas dire que nous avons atteint le pic", a déclaré Christine Lagarde à la presse. Tout en estimant que les taux ont atteint des niveaux qui apporteront "une contribution substantielle" à la baisse souhaitée de l'inflation, la prochaine décision de l'institution en matière de taux dépendra "des données" économiques, a-t-elle ajouté.

Tout en estimant que les taux ont atteint des niveaux qui apporteront "une contribution substantielle" à la baisse souhaitée de l'inflation, elle a ajouté que la prochaine décision de l'institution en la matière dépendra "des données" économiques.

Pour faire suffisamment reculer les prix, il faudra que les taux soient maintenus à leur niveaux "pendant une durée suffisamment longue", a prévenu le Conseil des gouverneurs à l'issue de sa réunion. La BCE a choisi de maintenir le cap, quatorze mois après avoir lancé le cycle de relèvement des taux le plus rapide et ample de son histoire, de 4,50 points de pourcentage à ce jour.

Une décision qu'elle justifie en affirmant que "si l'inflation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite