Marchés français ouverture 56 min
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 633,60
    +94,90 (+0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,1969
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    28 908,09
    +410,84 (+1,44 %)
     
  • BTC-EUR

    53 485,08
    +2 498,78 (+4,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 380,99
    +87,00 (+6,72 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     

A Bath, camions et bus polluants ne sont plus les bienvenus

·2 min de lecture

A partir de lundi, les conducteurs de véhicules polluants doivent s'acquitter d'une taxe quotidienne allant de 9 à 100 livres (de 10 à 116 euros) pour rouler dans le centre de cette ville du sud-ouest de l'Angleterre prisée des touristes pour ses thermes romains et ses majestueux bâtiments néoclassiques.

Devant le marché couvert de la ville anglaise de Bath, une camionnette blanche flambant neuve: celle de Michele Dicorato. Le commerçant a adopté un modèle plus "propre" pour échapper à une taxe sur les véhicules polluants entrée en vigueur lundi.

"Si j'avais fait comme bon me semble, je ne l'aurais pas changée mais je n'avais pas le choix", raconte ce patron d'une droguerie, au milieu des paillassons, toiles cirées et corbeilles à papier.

A partir de lundi, les conducteurs de véhicules polluants doivent s'acquitter d'une taxe quotidienne allant de 9 à 100 livres (de 10 à 116 euros) pour rouler dans le centre de cette ville du sud-ouest de l'Angleterre prisée des touristes pour ses thermes romains et ses majestueux bâtiments néoclassiques.

Cette initiative, inédite au Royaume-Uni hors de Londres, vise à diminuer les émissions toxiques.

L'annonce de l'entrée en vigueur de la taxation en centre-ville des véhicules polluants s'affiche sur les bus à Bath, le 12 mars 2021 (AFP - Geoff Caddick)
L'annonce de l'entrée en vigueur de la taxation en centre-ville des véhicules polluants s'affiche sur les bus à Bath, le 12 mars 2021 (AFP - Geoff Caddick)
L'annonce de l'entrée en vigueur de la taxation en centre-ville des véhicules polluants s'affiche sur les bus à Bath, le 12 mars 2021 (AFP - Geoff Caddick)
L'annonce de l'entrée en vigueur de la taxation en centre-ville des véhicules polluants s'affiche sur les bus à Bath, le 12 mars 2021 (AFP - Geoff Caddick)

Des mesures similaires sont prévues à Birmingham, dans le centre de l'Angleterre, Bradford (nord) ou Bristol (sud-ouest), avec le soutien du gouvernement, qui avait été condamné par la justice en 2018 pour son inaction face à la pollution de l'air.

Le Royaume-Uni, qui accueille en novembre à Glasgow la conférence sur le climat COP26, se veut désormais en pointe et s'est engagé à atteindre la neutralité carbone en 2050.

A Bath, la pollution au dioxyde d'azote (NO2), qui est principalement causée par le diesel et les véhicules à essence plus anciens, dépasse les limites légales. Or, des niveaux élevés peuvent déclencher des crises d'asthme, une affection dont souffrent environ 12.000 personnes à Bath et sa région.

"Malgré le confinement, avec beaucoup de gens restant chez eux et moins de circulation, la limite légale de dioxyde d'azote continue d'être dépassée à quatre endroits du centre-ville", explique à l'AFP Sarah Warren, conseillère locale.

Un panneau indiquant l'entrée dans la zone taxée du centre-ville de Bath, le 12 mars 2021 (AFP - Geoff Caddick)
Un panneau indiquant l'entrée dans la zone taxée du centre-ville de Bath, le 12 mars 2021 (AFP - Geoff Caddick)
Un panneau indiquant l'entrée dans la zone taxée du centre-ville de Bath, le 12 mars 2021 (AFP - Geoff Caddick)
Un panneau indiquant l'entrée dans la zone taxée du centre-ville de Bath, le 12 mars 2021 (AFP - Geoff Caddick)

Pour abaisser ces niveaux, une "zone air propre" a vu le jour. Des panneaux représentant un nuage sur fond vert en indiquent les contours, et des caméras ont été installées pour repér[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi