La bourse ferme dans 8 h 7 min
  • CAC 40

    5 569,15
    +9,58 (+0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 617,13
    +14,72 (+0,41 %)
     
  • Dow Jones

    30 996,98
    -179,02 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2176
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 851,90
    -4,30 (-0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    27 439,24
    -50,48 (-0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    677,05
    +0,15 (+0,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,52
    +0,25 (+0,48 %)
     
  • DAX

    13 933,86
    +59,89 (+0,43 %)
     
  • FTSE 100

    6 706,88
    +11,81 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    13 543,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 841,47
    -11,60 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    28 822,29
    +190,84 (+0,67 %)
     
  • HANG SENG

    30 182,51
    +734,66 (+2,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,3703
    +0,0019 (+0,14 %)
     

Le "batch cooking" est-il vraiment si vertueux ?

·1 min de lecture

"Métro (canapé en 2020), boulot, dodo"… Même si le télétravail a quelque peu modifié nos habitudes, il n'en demeure pas moins que nos journées de travail sont toujours aussi denses. Quand vient le moment de nous faire à dîner, la flemme nous envahit. Vous restez figé devant votre réfrigérateur, le regard dans le vide en décidant machinalement de commander chinois ou pizza pour la troisième fois de la semaine. La solution pour manger plus équilibré ? Le "batch cooking". "Cela signifie cuisiner par lots en anglais", explique Laurent Mariotte dans l'émission de Philippe Vandel, Culture Médias. "C'est donc cuisiner à l'avance. Le week-end, par exemple, on va cuisiner plusieurs plats pour les réchauffer tous les soirs de la semaine." Si cela semble prometteur, Laurent Mariotte se veut toutefois prudent. 

>> Retrouvez La Table des bons vivants en podcast et en replay ici 

Une organisation quasi militaire 

Cette nouvelle tendance commence à séduire de nombreux actifs, comme en témoignent les nombreux livres de cuisine publiés sur le sujet. Mais attention, si le "batch cooking" semble être la solution de facilité, il ne faut pas se laisser avoir par les effets du marketing. "L'idée de départ est bonne", commente Laurent Mariotte. "Mais c'est plus compliqué dans la pratique, pour parler franchement. C'est quasi impossible, à moins d'être un grand pro de la mise en place, comme les chefs dans les restaurants. Car il faut tout mettre en place et planifier, ce qui prend du temps. ...


Lire la suite sur Europe1