La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 943,49
    +209,11 (+0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Les baskets de Roger Federer bientôt en Bourse

·1 min de lecture

Les chaussures de sport On, dont la star du tennis Roger Federer est actionnaire et ambassadeur, vont bientôt faire leur entrée à la Bourse de New York, avec une valorisation qui pourrait atteindre environ 5,5 milliards de dollars. Créé en 2010 à Zurich, "On" était initialement spécialisée dans la chaussure de course à pied haut de gamme, avec une technologie innovante baptisée CloudTec et une semelle à trous, très reconnaissable.

Co-fondée par l'ancien champion du monde suisse de triathlon longue distance Olivier Bernhard, la marque s'est rapidement imposée dans un paysage pourtant déjà très concurrentiel, au point de réaliser un chiffre d'affaires de 425 millions de francs suisses en 2020, soit environ 482 millions de dollars. Roger Federer est devenu actionnaire en 2019 et On a lancé des chaussures à son nom en juin dernier, déjà épuisées (elles seront de nouveau disponibles en septembre).

>> A lire aussi - Pourquoi le variant Delta pourrait devenir le pire ennemi pour vos baskets

On Holdings AG, le nom complet de l'entreprise suisse, espère lever jusqu'à 622 millions de dollars à l'occasion de son entrée à Wall Street, sur le New York Stock Exchange, à une date encore non précisée, selon un document publié mardi par le régulateur américain des marchés financiers, la SEC. A l'issue de l'opération, la société, qui a dégagé un bénéfice au premier semestre 2021, serait alors valorisée 5,5 milliards de dollars environ, selon le même document.

>> A lire aussi - Des baskets portées (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Syrie : revers pour Lafarge sur la "complicité de crimes contre l'humanité"
LVMH, Kering, Hermès… une année de rupture pour le luxe : le conseil Bourse du jour
Et si c'était le bon moment pour les entreprises de contribuer à un monde meilleur ?
Nucléaire : une pièce d’aimant de 66 tonnes en route pour Iter
Chine : un poids lourd de l'immobilier voit sa note abaissé par Moody's, crainte sur l'économie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles