La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    43 456,27
    +677,31 (+1,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Basket - NBA - Les Brooklyn Nets renversent les Philadelphia Sixers, Chicago, Charlotte et Denver enchaînent en NBA

·4 min de lecture

Portés par Kevin Durant (en triple-double), les Brooklyn Nets ont tardivement dominé les Philadelphia Sixers vendredi soir (114-109). Bulls, Hornets et Nuggets restent invaincus (2 victoires) tandis que Boston a coulé à domicile. Le choc : Kevin Durant et les Brooklyn Nets renversent les Philadelphie Sixers Nets et Sixers ont pour point commun sur ce début de saison d'avoir à composer sans leur meneur titulaire, et ce probablement pour une longue durée : Kyrie Irving refuse toujours de se faire vacciner et est donc tenu à l'écart de Brooklyn tandis que Ben Simmons, boudeur tout l'été et finalement revenu à l'entraînement, s'estime fragile psychologiquement et pourrait mettre du temps à retrouver les parquets. « Il est toujours notre frère », lançait tout de même le pivot Joel Embiid aux fans des Sixers vendredi soir histoire d'apaiser les tensions. Sur le parquet, le choc entre deux des principaux favoris de la Conférence Est a fini par tourner en faveur des visiteurs, qui ont conclu la partie sur un 16-1 (114-109). Intenable, agressif vers les paniers, Kevin Durant a terminé le match avec un gros triple-double (29 points, 15 rebonds, 12 passes), suppléé par James Harden (20 points, 7 rebonds, 8 passes) tandis que LaMarcus Aldridge se fendait de 23 points en sortie de banc. lire aussi Les résultats de la nuit


En face, Tobias Harris (23 points, 7 rebonds) et Seth Curry (23 points à 9 sur 12) ont bien tenté de compenser, tandis qu'Embiid, douloureux, insistait pour jouer (19 points, 8 rebonds, 4 passes). « Je n'aurais probablement pas dû jouer mais ça fait du bien d'être avec les gars », se justifiait le Camerounais. Les deux franchises affichent le même bilan d'une victoire pour une défaite. Brooklyn recevra Charlotte dimanche pour le début d'une série de six matches à domicile. Dans le même temps, Philly se rentra à Oklahoma City. voir aussi Classement de la Conférence Est Les invaincus : Chicago et Charlotte enchaînent à l'Est Les 30 points de Miles Bridges, la vista de LaMelo Ball (17 points, 6 passes, 5 interceptions) et les 25 unités en sortie de banc de Kelly Oubre Jr. ont permis aux Charlotte Hornets d'enchaîner une deuxième victoire, à Cleveland (123-112). Dans le cinq de départ des Cavs, Ricky Rubio (15 points, 10 passes) s'est rendu coupable de 6 balles perdues, dont 3 dans le quatrième quart, décisif (33-23 pour les Hornets). Portés par une première mi-temps à sens unique (65-47, 24e), les Chicago Bulls ont confirmé contre les New Orleans Pelicans (victoire 128-112) qu'ils ont le potentiel pour faire très mal à l'Est cette saison. D'autant que l'intérieur Nikola Vucevic (10 points, 4 rebonds, 5 passes) a été très peu en vue. L'occasion pour les trois autres membres du quatuor majeur de la franchise de se mettre en avant : 32 points (à 11/19), 6 rebonds et 5 passes pour Zach LaVine, 26 points pour DeMar DeRozan et surtout un triple-double pour le meneur Lonzo Ball (17 points, 10 rebonds, 10 passes), qui ne va pas manquer de solutions cette saison.


1 Crèves-coeurs pour Indiana : les Pacers ont perdu leurs deux premiers matches de la saison régulière d'un point. Après leur revers initial à Charlotte (122-123), Myles Turner (40 points, 10 rebonds) et les siens ont cédé après prolongation à Washington (134-135, a.p.). La décla : « C'est un genre de Larry Bird de 2,10 m » Gregg Popovich apprécie tellement l'analogie qu'il s'est permis de la réitérer vendredi soir : Nikola Jokic, le pivot des Denver Nuggets, lui rappelle le mythique n°33 des Boston Celtics Larry Bird. « C'est un joueur spectaculaire, intéressant, différent, lâchait l'entraîneur des San Antonio Spurs, débordés par l'activité du Serbe (32 points, 16 rebonds) qui a mené les siens vers une deuxième victoire, à domicile (102-96). C'est un genre de Larry Bird de 2,10m. Il peut passer le ballon, la manière dont il lit le jeu... Il est incroyable. » Des plus appréciables : la réussite de l'intérieur (14 sur 19 au tir) et ses 7 passes décisives, histoire de faire oublier 6 balles perdues. La contre-performance : Boston coule contre Toronto Probablement encore émoussés des efforts consentis mercredi soir à New York, les Boston Celtics se sont effondrés à domicile contre les Toronto Raptors (83-115), plombés par une deuxième mi-temps sans saveur (36-64). Jaylen Brown, auteur de 46 points contre les Knicks (son record personnel), symbolisait cette déroute en se contentant de 9 points à 3 sur 13 au tir. En toute fin de match, les fans restés n'ont pas épargné leur joueur en les huant. « Ils connaissent le basket. Ils étaient dans le vrai », estimait l'arrière Josh Richardson (12 points). La première victoire de la saison est attendue dimanche, à Houston.


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles