La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 975,88
    -82,64 (-0,24 %)
     
  • Nasdaq

    14 783,55
    +122,97 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1846
    +0,0020 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    34 125,71
    +1 752,09 (+5,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    944,22
    +14,29 (+1,54 %)
     
  • S&P 500

    4 406,84
    +5,38 (+0,12 %)
     

Basket - Jeep Elite - Après le boycott des joueurs, une sortie de crise envisagée en Jeep Élite

·2 min de lecture

Amara Sy, président du syndicat des joueurs et Alain Béral, président de la Ligue nationale, ont affiché leur optimisme lundi quant à une levée de la grève annoncée samedi par les joueurs pour la phase finale de Jeep Élite. Quoi de plus constructif qu'un bon dialogue les yeux dans les yeux ? Entamées dimanche matin au téléphone, poursuivies lundi en fin d'après-midi face à face dans les bureaux de la Ligue nationale à Paris, les discussions entre Alain Béral, président de la Ligue nationale (LNB) et Amara Sy, le président du Syndicat des joueurs (SNB), semblent aller dans le sens d'une sortie de crise. Et d'un maintien de la phase finale de Jeep Élite (19-26 juin), menacée d'annulation depuis samedi en raison du boycott des joueurs exténués par un trop-plein de rencontres depuis quelques semaines avec l'accélération du calendrier des matches entre mars et juin. Face à la presse, les deux camps ont affiché un certain optimisme. Même si Amara Sy, qui devait rendre compte à son comité directeur et à sa base dans la soirée et poursuivre les consultations mardi, restait prudent. « Cela s'est très bien passé, pour nous comme pour la Ligue. Il est trop tôt pour dire qu'on va lever la grève mais j'ai bon espoir en tout cas. On va jouer notre rôle en tant que syndicat, parler aux joueurs. Ces derniers jours, on était très remontés, mais aujourd'hui après cet entretien je pense qu'on peut tomber sur un accord, mais ce sont les joueurs qui vont décider, ce sont eux qui jouent », indiquait l'ailier du Paris Basketball qui a assuré qu'une décision finale serait annoncée au plus tard « demain (mardi) car le timing est très serré. » lire aussi L'Union des clubs professionnels de basket français estime la grève des joueurs « disproportionnée » La représentation des joueurs dans les instances au coeur des discussions Alain Béral a détaillé en partie le contenu de négociations mais les deux camps n'ont pas souhaité s'étendre. « On a balayé pas mal de sujets : la santé des joueurs liée à ces trois matches de la fin de saison, le fait d'améliorer l'encadrement des joueurs (pendant la phase finale), mais aussi les temps de repos ente les deux saisons (la pause estivale pourrait être rallongée) et des discussions de sujets concernant la vie de la Ligue, les projets. » La question de la représentation des joueurs et de leur poids étonnamment limité actuellement dans les instances, fait notamment partie des discussions. « On avait l'impression de ne pas être entendus, là Il y a eu du respect, on tente de trouver une solution pour le bien de tous, pour faire grandir le basket », a conclu Amara Sy avant de remonter sur sa trottinette et de contacter ses ouailles. lire aussi La FFBB presse la LNB de trouver un accord « au plus vite » avec le syndicat des joueurs

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles