Marchés français ouverture 6 h 27 min
  • Dow Jones

    34 742,82
    -34,94 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    13 401,86
    -350,38 (-2,55 %)
     
  • Nikkei 225

    29 214,97
    -303,37 (-1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,2137
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 595,66
    -14,99 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    46 358,35
    -1 937,95 (-4,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 487,59
    -73,71 (-4,72 %)
     
  • S&P 500

    4 188,43
    -44,17 (-1,04 %)
     

Basket. Après la mort de Kobe Bryant, la fin de son contrat avec Nike pose un problème inédit

The New York Times (New York)
·2 min de lecture

Plus d’un an après la mort de l’ancien joueur de Los Angeles, l’équipementier Nike continue de vendre vêtements et chaussures à son effigie. Alors que le contrat est arrivé à son terme, la marque et les héritiers du champion comptent toujours tirer profit de son image.

En janvier 2020, le basketteur star Kobe Bryant périssait aux côtés de sa fille et de sept autres personnes dans un accident d’hélicoptère. Retraité depuis quatre ans, il demeurait une personnalité très populaire auprès des fans de sport. Plus d’un an après sa mort, son nom refait l’actualité : son contrat avec Nike vient d’expirer, et ses héritiers sont en tractations avec l’équipementier pour le renouveler. “Les implications sont complexes”, comme l’explique le New York Times.

À lire aussi: Décès. Il était une fois Kobe Bryant

Depuis 2003, Kobe Bryant était l’une des stars associées à la marque à la virgule, qui avait accolé son nom à une ligne de vêtements et de chaussures signature, comme Michael Jordan avant lui. Persuadé que l’image de Bryant allait lui permettre d’écouler ses marchandises même après sa retraite, Nike lui avait proposé un contrat de cinq ans le jour de son jubilé, le 13 avril 2016. Un partenariat qui vient donc d’arriver à son terme.

La situation de la succession de Bryant n’a aucun équivalent dans l’histoire du basket ou des chaussures de sport. Les chaussures de basket signature n’ont vraiment commencé à faire parler d’elles qu’à la fin des années 1980 et aucune superstar de la NBA, ou presque, de cette époque ni de celle qui a suivi n’était morte, et encore moins à un âge aussi jeune que Bryant, qui avait 41 ans.”

Pas de chaussures “Bryant” dans les rayons ?

Comme l’explique le quotidien américain, plusieurs problèmes se posent désormais : une

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :