Publicité
La bourse ferme dans 5 h 54 min
  • CAC 40

    8 084,55
    -17,78 (-0,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 018,02
    -19,58 (-0,39 %)
     
  • Dow Jones

    39 065,26
    -605,78 (-1,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0834
    +0,0016 (+0,15 %)
     
  • Gold future

    2 341,50
    +4,30 (+0,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 081,01
    -2 373,40 (-3,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 410,39
    -57,71 (-3,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,41
    -0,46 (-0,60 %)
     
  • DAX

    18 620,61
    -70,71 (-0,38 %)
     
  • FTSE 100

    8 305,04
    -34,19 (-0,41 %)
     
  • Nasdaq

    16 736,03
    -65,51 (-0,39 %)
     
  • S&P 500

    5 267,84
    -39,17 (-0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2712
    +0,0014 (+0,11 %)
     

Base, Linea, Blast… Comment s’y retrouver dans les nouveaux réseaux secondaires Ethereum ?

DR

Les solutions de réseaux secondaires adossés à Ethereum (EVM) ont fait leur apparition dès 2017, année où des applications comme Cryptokitties ont très vite mis en lumière les limitations de la blockchain Ethereum en termes de capacité d’accueil d’utilisateurs. Des blockchains secondaires, qui scellent leurs transactions sur Ethereum pour les finaliser, ont émergé afin d’accueillir des usages exigeants en termes de ressources (trading, DeFi, gaming, etc.) : Loopring, Polygon, Gnosis Chain sont ainsi nées à cette période.

Depuis 2023, d’autres avancées ont vu le jour avec les optimistic rollups : des réseaux qui utilisent des techniques de compression de données, notamment en exécutant des calculs hors chaîne, afin de traiter un plus grand nombre de transactions. Les plus représentatifs sont Arbitrum et Optimism, respectivement capitalisés à 2,7 et 3 milliards de dollars. Dans leur sillage, d’autres sont apparues, utilisant sensiblement la même technologie ou celle des ZK rollups (pour zero-knowledge rollup), qui permettent de vérifier l’intégrité des transactions, sans en révéler les données, ce qui conduit à nouveau à une optimisation de traitement des transactions.

Il est important de souligner que la plupart de ces solutions de seconde couche sont compatibles avec Ethereum, ce qui fait de la deuxième blockchain en termes de capitalisation le plus gros écosystème d’applications. Parmi elles, nous avons sélectionné les réseaux secondaires à suivre de près.

Mantle est un layer-2 (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Après les conférences blockchain, les salons IA se multiplient à Paris
«Crowdequity» : comment les start-up du Web3 se financent sans l’aide des fonds d’investissement
Nicolas Pouard (Ubisoft) : «Nous avons la volonté d’implanter nos marques dans le Web3»
Evan Cheng (Sui / Mysten Labs) : «Le modèle de la blockchain Ethereum est fondamentalement cassé»
Michael Amar (Chain of Events) : «Les entreprises attendent autant la Paris Blockchain Week que le CES de Las Vegas»