Publicité
Marchés français ouverture 6 h 39 min
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 413,66
    -400,90 (-1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0707
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,82 (-0,94 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 211,61
    +370,74 (+0,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 386,33
    -31,54 (-2,22 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     

Bartholinite : définition, symptômes, quel traitement ?

iStock / Svetlana_nsk

La bartholinite est une infection génitale courante qui touche environ 2% des femmes, particulièrement entre 20 et 29 ans. Elle peut s'avérer particulièrement douloureuse, notamment au moment des rapports sexuels : voici comment la soigner rapidement.

Peu connues des femmes et du grand public, les glandes de Bartholin ont été mises en évidence par l’anatomiste danois Gaspard Bartholin au XVIIe siècle. En temps normal, chaque femme en possède deux, de la taille d’un petit pois : elles sont allongées et aplaties et ne mesurent que 1 à 1,5 cm de diamètre. Ces petites glandes sont situées de chaque côté de l’ouverture du vagin, au niveau de la vulve. Au cours des rapports sexuels, elles sécrètent un liquide et contribuent à la lubrification du vagin.

Pour des raisons encore mal connues, une glande de Bartholin (ou les deux) peut se boucher. Cette obstruction peut également se situer au niveau des canaux qui relient ces glandes au vagin. Dans ce cas, du liquide s’accumule, ce qui peut donner naissance à des kystes des glandes de Bartholin. Ces derniers peuvent engendrer une forte accumulation de germes du vagin et s’enflammer. On parle alors de bartholinite. Cela se produit au moins une fois chez environ 2 % des femmes, particulièrement entre 20 et 29 ans. Chez nombre d’entre elles, le kyste prend la forme d’une boule rougeâtre, chaude et particulièrement douloureuse, à l’entrée du vagin, au niveau d'une des grandes lèvres de la vulve.

La bartholinite peut rendre les rapports sexuels (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite