Marchés français ouverture 7 h 49 min
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2042
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    46 590,17
    -596,11 (-1,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 273,66
    -25,30 (-1,95 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

Barbecue, tondeuse… quand acheter moins cher ses équipements de jardin ?

·1 min de lecture

Les prix sont-ils indexés sur les températures ? Même si la logique commerciale voudrait que les fauteuils de jardin et les barbecues coûtent plus cher avec l’arrivée du printemps, une étude du comparateur Idealo démontre que ce n’est pas toujours le cas. Parmi 11 équipements de jardin dont les prix ont été relevés par Idealo entre 2017 et 2020, 7 sont moins chers durant les beaux jours, entre avril et août. Ce sont pourtant les mois où la demande est la plus forte.

Dans le détail, acheter une tondeuse à gazon revient en moyenne à 727 euros en avril, contre 888 euros en novembre. Un rabais non négligeable de 18%, alors que le besoin de rafraîchir son gazon se fait généralement plus pressant au printemps qu’à l’automne. Même situation pour les robots de piscine, estimés à 512 euros en août - au plus fort de leur utilisation - contre 622 euros en décembre, quand l’hiver est moins propice aux plongeons en extérieur.

De son côté, le grand nettoyage de printemps a de beaux jours devant lui : en avril, les nettoyeurs haute-pression se monnaient autour de 503 euros, alors que leurs prix grimpent à 712 euros en octobre. La démonstration se poursuit également avec les tuyaux d’arrosage, vendus autour de 83 euros en juillet, contre 95 euros en mars, soit 14% plus cher. Rien ne sert donc de courir pour réaliser de bonnes affaires : mieux vaut rester attentif aux offres des distributeurs pour saisir les meilleures opportunités, car des promotions ont lieu régulièrement, et pas seulement pendant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une note de taxi de 170 euros dans Paris, un Montpelliérain victime d'un "transporteur clandestin"
Sa commande de smartphone passée, il reçoit un très étonnant iPhone
Amazon, Cdiscount, AliExpress… pourquoi certains prix pourraient grimper de 30%
Auchan rappelle des lots de confiture, de sauce tomate et de pâté potentiellement dangereux
L'ancien patron de Système U dévoile nouvelles propositions pour mieux rémunérer les agriculteurs